Cet article fait partie de notre guide: Dossier Stockage : La révolution Flash

IBM renouvelle son offre de baies de stockage 100% Flash

Le FlashSystem 840 affiche de très hautes performances, mais nécessite un contrôleur SVC en frontal pour offrir des services de données avancés.

IBM a dévoilé il y a dix jours une nouvelle baie 100 % Flash, le FlashSystem 840. Cette baie est une évolution du FlashSystem 820, conçu à l’origine par Texas Memory Systems, mais elle s'en distingue par un ensemble de fonctions  développées en interne par IBM. Le FlashSytem 840 fait usage de la technologie « MicroLatency » pour proposer des performances deu fois supérieures à celles de la génération antérieure en termes d’IOPS. Comme le FlashSystem 820, il vise le marché des applications transactionnelles à hautes performances, le marché des virtualisées et des clouds publics et privés.

Le lancement du FlashSystem 840 vient appuyer l’annonce récente des derniers serveurs System x 3850 X6 et 3950 X6, à base de Xeon 7000 « IvyTown » qui embarquent une technologie d’extension de mémoire s’appuyant sur des modules DIMM à base de mémoire Flash. Selon IBM le FlashSystem 840 a vocation à remplacer les FlashSystem IBM 820 et 810, qui s’appuient sur des modules de Flash eMLC ainsi que les FlashSystem 710 et 720 à base de mémoire SLC. Ces systèmes ont été lancés par IBM en avril 2013 peu de temps après l’acquisition des systèmes Ramsan de Texas Memory Systems.

Des performances impressionnantes...

Le nouveau venu de Big Blue peut accueillir jusqu’à 48 To de flash eMLC (configuration à base de 12 modules de 5,5 To agrégés via Raid 0 en utilisant le même mécanisme de striping Raid variable que le FlashSystem 820 – ou 40 To en Raid 5) dans un boîtier au format 2U. Selon le constructeur l’utilisation de la technologie MicroLatency, permet à la baie d’afficher une latence de 135 microsecondes en lecture et de 90 microsecondes en écriture. en matière d'IOPS les performances annoncées par IBM sont de 1,1 Million d'IOPS en lecture aléatoire de blocs de 4K et de 600 000 IOPS en écriture aléatoire. Selon IBM les modules de Flash sont remplaçables à chaud de même que les contrôleurs et les batteries. Au final le FlashSystem 840 affiche une bande passante et des performances doublées et un prix par IOPS en baisse de 50 %.

... mais aucune fonction avancée de gestion de données

Fondamentalement, le FlashSystem 840 n’intègre pas plus de fonctions avancées de gestion de données que le 820. Il ne propose ni snapshots, ni réplication, ni mécanisme de clonage. Ces fonctions ne sont disponibles que si l’on ajoute un contrôleur de virtualisation SVC (San Volume Controler) en frontal de la baie. Selon IBM il est possible de constituer un cluster à haute performance composé de 4 baies 840 et de 8 contrôleurs SVC pour disposer de fonctions avancées de miroir, de snapshot, de compression, de thin provisioning et de tiering de données au prix toutefois d’une hausse de la latence et d’une réduction des performances (les contrôleurs SVC étant dans le chemin de données).
À titre de comparaison, une baie comme la baie XtremIO affiche des performances inférieures à celle d’une baie FlashSystem, mais incorpore des services de données plus riches (clonage, thin provisioning, déduplication et prochainement snapshot). La réplication est conditionnée à l’installation en frontal de la baie du contrôleur de virtualisation Vplex d’EMC (au prix là aussi d’une dégradation des performances). Il est à noter que Violin Memory souffre de la même pauvreté en matière de services de données. A ce jour seuls les baies Invicta de Cisco et les baies de Pure Storage offrent un large portefeuille de services de données, mais avec des performances inférieures.

En fait, l’absence de services de données avancés ne sera sans doute pas rédhibitoire pour certaines applications, pour lesquelles la performance brute est la raison principale de recourir à une baie Flash. Pour d’autres en revanche, elle sera un vrai problème et il faudra donc en passer par le SVC. Une technologie qui a ses adeptes mais aussi ses détracteurs.

Notons pour terminer que le FlashSytem 840 supporte les protocoles FC 8 et 16 Gbit/s, InfiniBand QDR et FCoE (il est possible de mixer les interfaces) et qu’il supporte nativement le chiffrement des données au repos (AES-XTS 256). Aucun prix n’a été communiqué par IBM pour la baie.

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

- ANNONCES GOOGLE

Close