Amazon maintient son avance sur le marché du cloud

Selon les derniers chiffres de SRG, Amazon a creusé son avance sur ses concurrents sur le marché du cloud IaaS et PaaS. La firme contrôlerait un tiers d'un marché de 10 Md$.

Amazon Web Services (AWS) a creusé son avance sur ses concurrents sur le marché du cloud public en s’emparant du tiers d’un marché de l’infrastructure et du PaaS qui a progressé de 52 % sur un an, pour atteindre près de 10 Md$.

 

Selon Synergy Research Group, les revenus d’Amazon sur le marché du cloud public IaaS et PaaS ont approché les 920 millions de dollars au 4e trimestre (contre environ 560 M$ l’an passé). Le marché du Cloud IaaS et PaaS aurait quant à lui dépassé la barre des 3 Md$ sur le trimestre. Pour prendre la mesure de la performance d’AWS, il suffit de s’intéresser aux revenus de ses concurrents. Selon SRG, les revenus combinés de Microsoft, IBM et Google sur les trois derniers mois de l’année ont atteint environ 550 M$. En clair, rassemblés, les trois principaux concurrents d’Amazon sur l’infrastructure pèsent à peine la moitié du CA du géant nord-américain. Si l’on ajoute à ce trio, les chiffres de SalesForce, les revenus combinés des quatre fournisseurs approchent les 730 M$ (ils dépassaient tout juste les 420 M$ l’an passé).

Selon SRG, Amazon a réussi à maintenir sa part de marché malgré la progression de ses concurrents, dont les revenus combinés ont sans doute progressé de près de 70 % sur un an. « Si [ses concurrents] gagnent des parts de marché, ce n’est pas au détriment d’Amazon, qui fait un travail impressionnant pour maintenir son leadership, dans ce marché stratégique en forte croissance », a confirmé John Dinsdale, analyste en chef et directeur de recherche de SRG.

Au total, Amazon AWS aurait réalisé un CA de plus de 1 Md$ dans le cloud sur le trimestre, en ajoutant à l’IaaS et au PaaS, les services tiers comme le CDN par exemple (une estimation à laquelle était déjà parvenu leMagIT à partir des résultats publiés par la société).

Une concurrence qui s'intensifie

Au cours des derniers mois, les concurrents d’Amazon ont accéléré leurs efforts en matière de cloud. Google a ainsi formellement lancé son service Compute Engine, baissé ses prix et annoncé de nouvelles fonctions comme la migration live de VM ou le redémarrage automatique (des fonctions que n’offre pas Amazon).

Microsoft, de son côté, a accéléré le développement de son offre Windows Azure IaaS et a dévoilé une large alliance avec plusieurs fournisseurs de services, hébergeurs et opérateurs autour de son offre « Cloud OS ». En France, OVH devrait d’ailleurs profiter des Microsoft TechDays la semaine prochaine pour présenter une offre de cloud privé hébergée, basée sur l’hyperviseur et les technologies de l’éditeur de Redmond. Quant à IBM, il a poursuivi ses efforts dans l’IaaS avec l’acquisition de SoftLayer et l’annonce d’un plan d’investissement de 1,2 milliard de dollars.

 

 

Pour approfondir sur PaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close