Amazon AWS aurait passé la barre du milliard de CA au 4e trimestre

La division cloud d'Amazon pourrait avoir passer la barre du milliard de dollars de chiffre d'affaires au dernier trimestre. Une performance qui la place loin devant tous ses concurrents.

Au 4e trimestre 2013, Amazon a affiché un CA record de 25,59 Md$, en hausse de 20 %. Mais ce qui retient l’attention est la part attribuée aux activités dites « autres » dans le chiffre d’affaires du groupe. Cette rubrique regroupe les activités Cloud d’Amazon AWS, les revenus venant des services publicitaires et les revenus provenant des services de carte de crédit co-brandés. Au dernier trimestre, ces activités ont généré un revenu de 1,23 Md$, dont 63 M$ à l’international et 1 170 M$ en Amérique du Nord. Pour la petite histoire, l’ensemble des revenus d’AWS sont concentrés aux États-Unis. Par une simple règle de trois il est donc possible d’estimer les revenus de cette division, qui au cours du trimestre pourrait avoir passé la barre du milliard de dollars de chiffre d’affaires.

Une progression de près de 50% sur un an

Si l’on s’en tient aux chiffres publiés par Amazon, c’est une progression de près de 50 % sur un an et une hausse de plus de 20 % par rapport au 3e trimestre 2013. En fait sur l’ensemble de l’année 2013, Amazon AWS pourrait avoir réalisé près de 3 Md$ de CA. Pour avoir une petite idée de la performance de la division Cloud d’Amazon, il suffit de mettre en perspective ce chiffre avec l’évaluation par 451 Research du marché IaaS, évalué par le cabinet d’analyste à 4 Md$ pour 2013. Rappelons aussi que Selon Synergy Research, l’IaaS génère environ 64 % des revenus du marché IaaS/PaaS, et que les Clouds IaaS de Google, Microsoft et IBM combinés ne représentaient que 63 % du revenu généré par Amazon AWS avec ses services d’infrastructure au second trimestre.

Une avance conséquente sur les concurrents

Ces chiffres permettent de prendre la mesure de l’avance prise par Amazon sur ses concurrents sur le marché du cloud. Lors de l’annonce de ses récents résultats, IBM a par exemple expliqué que ses services Cloud avaient réalisé un CA de 460 M$, un chiffre incluant les revenus générés par SoftLayer. Et il est vraisemblable qu’une bonne partie de ces services est liée à des prestations de cloud privé, qui ne sont ni plus ni moins qu’une conversion d’anciens services d’hébergement (selon Synergy Research, les vrais services Cloud IaaS et PaaS, ne représente que 15 % du marché « cloud » tel que défini par le cabinet d’analystes – qui prend aussi en compte, les services de CDN, de colocation et les services d’hébergement traditionnels…).

En fait, la plupart des estimations donnent à Amazon entre deux-tiers et 70 % du marché du cloud d’infrastructure public. Ce seul marché devrait doubler d’ici à 2016 pour atteindre 10,2 Md$. C’est peu dire qu’à moins d’un chamboulement du marché, on n’a pas fini de voir la rubrique « Autres » progresser dans les tableaux financiers publiés par Amazon…

Pour approfondir sur PaaS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close