Inktank lance Ceph Enterprise 1.1 et le certifie avec Red Hat

InkTank a dévoilé la version 1.1 de sa solution de stockage en cluster et en a profité pour certifier le logiciel avec la distribution OpenStack de Red Hat et avec RHEV 3.3.

Inktank Storage a dévoilé cette semaine la version 1.1 de sa solution de stockage distribuée Ceph Enterprise, une mouture qui fait évoluer l'interface d’administration graphique ainsi que la certification pour la plate-forme Red Hat Enterprise Linux.

Ceph Enterprise 1.1 est la première mise à jour du système de stockage distribué d’InkTank depuis le lancement de la solution en octobre dernier. Cette offre commerciale combine la couche de stockage en cluster en mode bloc et objet Open Source Ceph avec un ensemble d’outils d’administration graphiques et un ensemble de services de support assurés par InkTank. Elle permet de créer des pools de stockage à partir des disques durs présents dans les serveurs. L’une des principales nouveautés avec cette mouture est sa certification pour Red Hat Enterprise Linux OpenStack Platform 4.0, la distribution commerciale d’OpenStack concoctée par Red Hat et lancée en fin d’année 2013. Inktank Ceph Enterprise 1.1 est aussi supporté sur Red Hat Enterprise Virtualization 3.3. « Nos clients souhaitaient une intégration étroite avec l’écosystème Red Hat », explique Neil Levine, le VP produit d’InkTank. « Nous proposons une solution de stockage Open Source et bien évidemment Red Hat est l’acteur dominant du monde des systèmes d’exploitation libre en entreprise ».

La version communautaire de Ceph est intégrée avec la plate-forme OpenStack et peut être utilisée comme alternative aux services de stockage objet Swift d’OpenStack. Elle peut aussi servir de « back-end » pour le stockage en mode bloc via le support d’un plug-in Cinder.

La version 1.1 de Ceph Entreprise s’appuie pour l’essentiel sur la version 0.67.5 du code Open Source de Ceph (nom de code Dumpling), mais InkTank a aussi « backporté » des éléments de code de la version 0.72, qui est la dernière version de développement du produit. Ces modifications facilitent notamment la collecte d’informations de performances sur le fonctionnement du cluster et apportent des améliorations aux fonctions de multiplexing de Ceph. Inktank a aussi mis à jour sa couche d’administration graphique propriétaire (nom de code Calamari) qui permet d’offrir une vision plus granulaire des informations sur les disques, pools et sur le cluster. Calamari fournit aussi désormais des informations sur les performances du cluster en matière d’IOPS.

InkTank compte désormais une cinquantaine de clients commerciaux, dont environ la moitié fait fonctionner Ceph Entreprise en production (parmi lesquels Bloomberg ou Deutsche Telekom). Pour l’instant, la plupart utilisent le logiciel avec leurs plates-formes OpenStack, mais InkTank entend aussi se développer sur le marché plus général du stockage d’entreprise.

 

Adapté d'un article en anglais de Carol Sliwa, SearchStorage.com

Pour approfondir sur SAN et NAS

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close