Bercy s’intéresserait de près à Cloudwatt

Suite au départ de Patrick Starck, Bercy aurait commandé un audit sur Cloudwatt, nous apprend l'hebdomadaire Challenges.

Selon le magazine Challenges, Bercy s’intéresserait à Cloudwatt après le départ de son Pdg Patrick Starck fin janvier. Selon l’hebdomadaire, suite à ce départ, que nombre d’observateurs avaient qualifié de surprenant,  Bercy aurait commandé un audit dans l’urgence.
Il faut dire que Cloudwatt fait parti de ses sociétés nées partiellement avec les fonds des investissements d’avenir du Grand Emprunt. Avec Numergy (co-entreprise entre Bull, SFR et la CDC), Cloudwatt représente le projet de cloud souverain soutenu par le gouvernement, qui y a investi (par le biais de la Caisse des dépôts), dans le cadre d’une co-entreprise avec Orange Business Services et Thalès. Numergy et Cloudwatt se partagent quelque 150 millions d’euros de l’Etat.

Si le financement public dans deux sociétés bâties autour de gros acteurs du marché français du IT avait à l’époque fait grincer les dents de start-up du cloud en France, à l’image de iKoula par exemple, on se rappelle également que l’offre de Cloudwatt avait tardé à de dessiner sur le marché et surtout les premières commercialisations à voir le jour. A ce jour, Cloudwatt a, à son catalogue, une offre de stockage et de synchronisation de fichiers associée à de la collaboration (Cloudwatt-box). L’offre portant sur l’infrastructure cloud, la mise à disposition de machines virtuelles et l’hébergement d’applications, restent encore à l’état de test auprès du grand public. Même si la société a commencé à gagner des appels d’offres avec cette offre, comme auprès de Renater et de sa messagerie Partage. Cloudwatt a par ailleurs choisi OpenStack comme socle de ses offres et travaille en collaboration avec eNovance.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close