11 M$ : coût moyen de modernisation d’applications mainframe

Selon une étude de Vanson Bourne pour Micro Focus, moderniser un parc applicatif mainframe coûte de plus en plus cher.

Moderniser un parc applicatif sur mainframe coûte de plus en plus cher, révèle une étude réalisée par le cabinet Vanson Bourne auprès de 590 décideurs IT (dont 100 en France), pour l’éditeur Micro Focus, spécialiste de la modernisation d'applications et des outils de développements. Selon les résultats de l’étude, il faut aujourd'hui prévoir en moyenne 11 millions de dollars pour moderniser des applications mainframe jugées obsolètes, alors que ce coût n'était "que" de 8,5 millions de dollars en mai 2012. Il s'agit d'une hausse de 29 %.

Même si les DSI interrogés indiquent pour la plupart que leur entreprise va continuer à supporter et à maintenir ces applications "legacy" pendant au moins les 10 prochaines années - la modernisation ne semble donc pas être une priorité -, les coûts liés à la maintenance de ces mêmes applications sont, paradoxalement, de plus en plus difficiles à justifier, indique l’étude. Un vrai « casse-tête » écrit d’ailleurs Micro Focus. Ainsi, sur les 81% des répondants qui estiment qu’il est de plus en difficile de justifier les coûts de maintenance, seuls 10% y parviennent systématiquement.

« Bien que l’activité de l’entreprise repose souvent sur les applications mainframe, le poids de la dette informatique ne cesse de s’alourdir. Une des raisons majeures de ce phénomène est que pour bon nombre de non informaticiens, l’innovation IT se limite uniquement à adopter de nouvelles technologies au lieu d’améliorer les applications stratégiques existantes » souligne l’éditeur dans un communiqué.

Pourtant faute de modernisation, c’est bien le parc applicatif sur mainframe qui risque de sombrer. Car, Micro Focus souligne une raréfaction des compétences en grands systèmes. Ce point est d'ailleurs souligné par un gros 84% des répondants à l'étude. Pire, un pourcentage croissant des spécialistes qui assurent aujourd’hui la maintenance de ces applicatifs mainframe partira à la retraite dans les 5 prochaines années. Cette part était de 11% lors de la précédente étude. désormais ce chiffre atteint 14 %.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close