VDI : VMware lance son offre de poste de travail hébergé, Horizon DaaS

Quelques mois après le rachat de Desktone, VMware lance officielle son offre de poste de travail virtuel en mode service, VMware Horizon DaaS.

VMware vient officiellement d’entrer sur le marché du DaaS (Desktop as a Service). L’éditeur a ainsi dévoilé aujourd'hui Horizon DaaS, une offre de poste de travail virtuel en mode service basée sur son infrastructure de cloud public, vCloud Hybrid Service. Dans un communiqué, VMware précise proposer là une offre de DaaS hybride, permettant à ses clients de « mêler postes de travail en Cloud public et postes de travail en Cloud privé déployés avec VMware Horizon View, pour une expérience utilisateur transparente. » Les postes de travail Windows peuvent être provisionnés pour une utilisation sur des ordinateurs portables, des clients lourds, des clients légers, des Chromebooks de Google, des tablettes ou encore des smartphones. À noter que VMware supporte les ordinateurs portables connectés de Google depuis la mi-février, grâce à sa technologie de streaming HTML5 Blast. L’éditeur précise par ailleurs que son offre DaaS supporte les environnements Windows Server et RDS.

L'offre est basée sur la plateforme de Desktone, dont VMware a annoncé le rachat à l’occasion de l’édition européenne de sa grand-messe annuelle, VMworld, à Barcelone, à l’automne dernier. Comme prévu, l’offre DaaS du spécialiste de la virtualisation n’a pas vocation à être exclusivement commercialisée en direct par lui seul. Les partenaires de l’éditeur sont invités à la commercialiser également en l’agrémentant de services d’administration. De son côté, VMware propose son service nu à partir de 35 $ par mois et par utilisateur, pour un poste doté d’un CPU virtuel, de 2 Go de mémoire vive, et de 30 Go d’espace de stockage, sous Windows XP, Windows 7 ou Windows 8, en 32 ou 64 bits, ou encore Windows Server 2008 R2 et Windows Server 2012. Et de mettre à disposition gratuitement, en option, une adresse IP publique et un accès VPN, notamment. Une version avancée de l’offre, à 50 $ par mois et par poste, permet d’accéder à deux CPU virtuels et 4 Go de mémoire vive. 

VMware concrétise ainsi ses ambitions sur un marché du DaaS qui bénéficie d’un dynamisme nouveau depuis le rachat de Desktone. À la suite de cette opération, Amazon a en effet rapidement annoncé le lancement de sa propre offre, avec AWS Workspaces. Limitée à Windows 7, l’offre du géant du Cloud est un peu plus généreuse en mémoire vive - 3,75 Go - et en stockage - 50 Go. En outre, pour répondre aux besoins d’applications gourmandes en ressources, Amazon complète son offre avec AppStream, un service qui permet de déporter les ressources de calcul d’applications du poste de travail physique dans son propre Cloud.

En décembre dernier, Cisco était aussi entré sur le marché du DaaS, avec une offre exclusivement destinée aux fournisseurs de services. Citrix est également présent sur ce marché. Arrivés récemment en version 7.5, XenApp et XenDesktop supportent le provisioning en Cloud hybride, aussi bien à partir de la plateforme CloudPlatform de l’éditeur, que de cloud IaaS de tiers, à commencer par AWS. Et Citrix prévoit de supporter prochainement Azure de Microsoft. Certains observateurs s’interrogent enfin sur une éventuelle entrée de l’éditeur de Redmond sur le marché du DaaS, avec son projet Mohoro.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

Close