Symantec, en crise, limoge son CEO, Steve Bennet

L'éditeur, dont le chiffre d'affaires est en recul sur l'ensemble de ses segments d'activité, a limogé son CEO moins de 18 mois après sa nomination.

Symantec vient de limoger son CEO, Steve Bennet, moins de 18 mois après son arrivée à la tête de la firme. Si le groupe reconnaît les efforts de Bennet en matière de réorganisation de la firme et de réduction des coûts, c’est clairement l’absence de croissance chez l’éditeur qui a motivé son départ. Pour son 3e trimestre fiscal, clos le 27 décembre, Symantec a ainsi vu son CA reculer de 4,8%. Une performance pour le moins décevante pour un éditeur positionné sur deux marchés en croissance, ceux de la sécurité et du stockage. Sur les neuf derniers mois de l’année fiscale de l’éditeur, le recul de l’activité est de 2%. Plus grave, tous les segments d’activité de la firme sont en berne. La protection des utilisateurs, la sécurité des informations d’entreprises et la protection des données (stockage et sauvegarde). Seule bonne nouvelle, sous Bennet, les bénéfices sont repartis à la hausse.

Bennet est le second CEO à faire les frais de la méforme de Symantec en moins de deux ans. Dans l’immédiat, c’est le président du conseil d’administration de la firme Michael Brown, qui assure l’intérim. Un comité a été formé pour lancer le recrutement d’un nouveau CEO.

Rappelons que pour le trimestre en cours, Symantec table sur des revenus allant de 1,61 à 1,65 milliard de dollars, en forte baisse par rapport aux 1,75 Md$ réalisés par l’éditeur, lors de son 4e trimestre fiscal 2013.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close