Cybermenaces : le partage d’informations n’entrave pas concurrence

Le ministère américain de la Justice et la commission fédérale du commerce estiment que le partage d’informations sur les cybermenaces entre acteurs du secteur, n’entrave pas la concurrence.

Les spécialistes de la sécurité informatique vont pouvoir échanger leurs informations sur les cybermenaces en toute sérénité. Dans une notice d’information conjointe, le ministère de la Justice et la commission fédérale du commerce (FTC) américains tiennent à rassurer « certaines entités privées » susceptibles d’hésiter « à partager des informations sur les cybermenaces avec d’autres, en particulier des concurrents, parce qu’elles pensent qu’un tel partage pourrait générer des problèmes de libre concurrence. » Et de reconnaître que, non seulement, le partage existe, qu’il est bien réel, mais aussi qu’il constitue une façon de se protéger contre les attaques informatiques. 

Les deux organismes ont tenu à préciser leur position sur le partage de telles informations afin qu’il soit « clair » pour les acteurs du secteur privé que les règles de libre concurrence « ne sont pas ou ne devraient pas être un obstacle au partage légitime d’informations de cybersécurité. » Et de souligner que « les informations sur les cybermenaces sont généralement très techniques par nature et très différentes d’informations sensibles du point de vue de la concurrence telles que les prix, les niveaux de commande, ou les modèles économiques. »

Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close