Alter Way rationalise son infrastructure et mise sur l’infogérance

Alter Way a entrepris d’optimiser son infrastructure et de miser sur les services managés et l’infogérance pour garantir la croissance de ses activités d’hébergement.

Afin d’accompagner sa croissance et d’aligner ses processus sur ceux des entreprises, Alter Way a mis en route un vaste chantier de rationalisation de ses activités d’hébergement et d’infogérance, a indiqué Philippe Montargès co-fondateur et co-président d’Alter Way, dans un entretien avec la rédaction.

Cette activité, qui pèse aujourd’hui pour quelque 60% des revenus récurrents de la société spécialisée dans la prestations de services autour du logiciel libre, propose aux entreprises des services d’hébergement Web essentiellement basés sur une pile Open Source. L’offre a pour vocation de « répondre à une problématique de disponibilité et d’événementiel, explique le dirigeant, et de permettre de s’aligner sur des activités sujettes à des variations de l’audience ». Logiquement, cette activités d’Alter Way a notamment attiré certains media comme Prisma Presse, mais également des acteurs institutionnels comme les services du Premier Ministre et certains ministères français.

« Aujourd’hui, l’infrastructure doit coûter de moins en moins cher auprès des client », indique Philippe Montargès, rappelant ainsi que les entreprises peinent de plus en plus à payer cher ce qu’elles considèrent être davantage comme une commodité. D’autant plus que « les grands comptes ont eux-aussi des problématiques de rationalisation », ajoute-t-il encore.

C’est ainsi pour s’aligner sur cette nouvelle donne qu’Alter Way a entrepris « un chantier important » de rationalisation de son infrastructure. S’adossant jusqu’alors à 4 datacenters localisés en région parisienne, la société a décidé, à la fin de l’année dernière, de ne se reposer plus que sur un unique opérateur - Telecity - et 2 datacenters, à Courbevoie et à Aubervilliers.

Outre la volonté de rationaliser les coûts liés à cette infrastructure, Alter Way compte bien profiter de ce chantier - qui a impliqué le déménagement de quelques 800 serveurs - pour travailler à optimiser la qualité de service auprès de ses clients, assure encore Philippe Montargès. Et l’objectif est conséquent : la société veut réduire de 30 % à d’ici à trois ans ses coûts d’infrastructure et de traduire « progressivement » cette baisse sur la facture des clients afin de muscler quelque peu sa croissance. Avec cette stratégie, Philippe Montargès prévoit de faire grimper de 15% l’activité infogérance. Celle-ci deviendra un pilier important dans la stratégie d’Alter Way, qui entend ainsi mettre l’accent sur les services managés. Là où aujourd’hui doit se trouver la valeur. « Un hébergeur doit suivre les évolutions des entreprises et de ses clients », lance encore le co-président de la société. Des travaux sont notamment réalisés autour d’une offre de stockage intelligent, sur la qualité de service et sur la sécurité du réseau.

Cette rationalisation sera notamment pilotée par Laurent Joubert, recruté par la société en janvier dernier, et qui occupe les fonctions de directeur opérationnel. Cet ex-Accenture, qui était à la tête du centre d’expertise Open Source du cabinet de conseil (Accenture Innovation center for Open Source) qui pilote également l’ingénierie, a dans sa mission, précise Philippe Montargès, des travaux autour de l’industrialisation des processus. En ligne avec cette stratégie de rationalisation.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close