Telco Cloud et voiture connectée : Nokia prépare son avenir

Quelques semaines après avoir finalisé la vente de ses activités de terminaux mobiles à Microsoft et nommé un nouveau CEO, Nokia multiplie les opérations afin de s’assurer un avenir et de se façonner un nouveau visage sans la mobilité.

Quelques semaines après avoir finalisé la vente de ses activités de terminaux mobiles à Microsoft et nommé un nouveau CEO, Nokia multiplie les opérations afin de s’assurer un avenir et de se façonner un nouveau visage sans la mobilité.
Et logiquement, une partie de sa croissance passera par l’infrastructure et les réseaux. En ligne avec la nomination de Rajeev Suri, ex-patron de la division NSN (Nokia Solutions and Networks) à la tête du groupe, officialisée le 1er mai dernier. 

Les activités de NSN sont en fait devenues le coeur du modèle de Nokia puisqur suite à la cession des terminaux mobiles à la firme de Redmond, le Finlandais n'a conversé que NSN et ses activités liées à la géolocalisation et à la cartographie, issues du rachat de Navteq.

Plaçant son avenir dans les réseaux, Nokia a annoncé le renforcement de son partenariat avec Juniper Networks autour d’une solution dite Telco Cloud que les deux firmes destinent notamment aux opérateurs de téléphonie. Derrière cette plate-forme basée sur OpenStack, il s’agit de combiner les outils de virtualisation et d’automatisation des fonctions réseau de NSN et ceux de Juniper dédié à la gestion du datacenter.

Dans le détail, Telco Cloud doit allier la solution LiquidCore (virtualisation du réseau, automatisation, orchestration et gestion de services Cloud pour les telcos) à la solution MetaFabric, architecture de datacenter qui comprend notamment Contrail (SDN - Software-Defined Network). Cette solution commune permettra « le déploiement automatisé des applications, ainsi qu'une connectivité des applications et une gestion logicielle du réseau. Elle garantira également une grande évolutivité des applications et du réseau, les opérateurs pouvant exploiter les ressources existantes conçues en conformité avec les architectures actuelles », assure Nokia dans un communiqué. De quoi positionner les deux partenaires en frontal à Cisco ou Alcatel-Lucent - la rumeur prétend d’ailleurs que Nokia serait prêt à utiliser les milliards de la vente de ses terminaux mobiles à Microsoft pour racheter l’équipementier.

Mais cet accord dans les réseaux, qui vise à muscler l’offre de NSN sur le marché, n’est qu’un pan de la stratégie du nouveau Nokia. Le Finlandais a également entrepris de miser sur le développement des objets et des voitures connectés et d’y associer ses outils et services  de cartographie et géolocalisation Here. Son bras investissement (Nokia Growth Partners - NGP) a initié un fonds d’investissement, dont l’objectif sera d’identifier et d’investir dans les entreprises autour de la voiture connectée. Ce fonds, doté de 100 millions de dollars, devra ainsi faire grossir l’écosystème autour de Here.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close