Microsoft vient au Daas avec Azure RemoteApp

Dans le cadre de l’édition nord-américaine de sa conférence TechED, Microsoft a officiellement levé le voile un projet de poste de travail virtualisé, baptisé d’Azure RemoteApp.

Dans le cadre de l’édition nord-américaine de sa conférence TechED, Microsoft a officiellement levé le voile un projet de poste de travail virtualisé, baptisé du nom d'Azure RemoteApp. Ce projet, si l’on en croit notre toujours très bien informée consœur Mary Jo Foley, est en gestation chez l’éditeur depuis de long mois et avait pour nom de code Mohoro. Il se voit aujourd’hui traduit concrètement en version de test dîte Preview.

Concrètement, il s’agit grosso modo de permettre aux entreprises de placer leurs applications s’exécutant en interne sur Windows Server, sur Azure, et de donner la possibilité d’y accéder, de manière décloisonnée, à partir de différents terminaux mobiles distants, qu’ils soient Windows, iOS, Mac ou encore Android. Cette technologie s’insère ainsi dans la stratégie liée à la mobilité énoncée par Microsoft lors de la conférence.

Dans son discours de présentation, Brad Anderson, le patron de Windows  Server et System  Center chez Microsoft, explique que ce service cloud est en fait une ré-écriture des Remote Desktop Services pour la plate-forme cloud du groupe, ajoutant que les entreprises peuvent y uploader leurs applications métier comme Office et y accéder à distance via n’importe quel terminal. Une démonstration du service réalisée lors de la conférence montre également une connexion aux services Active Directory sur Azure. Ce qui permet aux utilisateurs de retrouver leur crédences classiques et aux entreprises d’y appliquer leur politique de gestion des accès et de rôles.

 Les applications s’exécutent dans Azure et sont accessibles via un client installé sur le terminal distant. Un mécanisme, qui selon nos confrères de SearchVirtualDesktop (partenaires du MagIT.fr) ne correspond pas réellement à un service de Desktop-as-a-service (Daas) car finalement l’application n’est pas « streamée » vers le client.  Pour eux, il ne s’agit que « d’une partie » d’un projet de Daas.

« Vous pouvez prendre une application, la placer dans un wrapper et l’exécuter dans Azure. On peut ensuite y accéder comme s’il s’agissait d’une session dédiée [à distance] », a expliqué à nos confrères une source Microsoft proche du projet Mohoro.( https://www.lemagit.fr/actualites/2240209116/Amazon-met-des-postes-de-travail-Windows-dans-son-nuage)

Microsoft vient ainsi rejoindre la liste des acteurs qui ont pénétré le marché du poste de travail virtualisé. Si Amazon a lancé son service  Workspaces en Europe la semaine dernière, on retrouve également sur ce segment des géants comme VMware, Citrix et Cisco, notamment.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close