Microsoft : les entreprises ont tout à gagner à utiliser le Big Data

Microsoft a rappelé ce matin ses investissements dans le Big Data et dans la gestion des données et a montré que les entreprises françaises avaient tout à gagner à utiliser de façon avancée leurs données.

« Nous souhaitons occuper une position de choix dans la transformation numérique et le Big Data est une préoccupation majeure pour nous . » C’est ainsi qu’Anne-Lise Touati, directrice des offres serveurs, Cloud et Big Data, a présenté l’engagement de l’éditeur de Redmond dans la gestion des données en volume lors d'une conférence de presse organisée ce matin par l'éditeur à Paris. Le Big Data est un secteur dans lequel l‘éditeur a récemment beaucoup investi notamment pour s’aligner sur sa stratégie Cloud-first, Mobile-First, font la conférence TechEd qui s’est déroulée cette semaine est l’illustration. « Bienvenue dans l’océan numérique et les objets connectés qui permettent d’alimenter  le cloud », a d’ailleurs rappelé Bernard Ourghanlian, le directeur technique et sécurité de Microsoft France.

L’événement parisien a été l'occasion pour Microsoft de montrer que le Big Data peut trouver nombre de cas d’applications, que ce soit dans la recherche scientifique ou dans les environnements professionnels. Evidemment l’éditeur a rappelé ses travaux de recherche menés conjointement avec l’Inria – l’accord noué entre les partenaires a récemment été prolongé pour 4 ans.  Avec  l’institut, Microsoft travaille notamment sur des projets liés au Big Data, au Machine Learning et à l’apprentissage statistique, appliqué dans le cadre de l’imagerie médicale, par exemple.

Mais les entreprises, aussi, commencent à intégrer l’usage des Big Data dans leur modèle économique. Quitte parfois à faire évoluer leur modèle et ouvrir de nouveaux services – et flux financiers.  C’est ainsi le cas de Cofely Services, filiale GDF Suez avec son service de pilotage et contrôle de consommation et d’efficacité énergétique Vertuoz. Destinée aux gestionnaires de patrimoine, notamment, cette plate-forme, qui s’adosse à une pile complète Microsoft (SQL Server, Reporting Services, ainsi que Sharepoint, etc…), vise à proposer un tableau de bord de l’efficacité et de la consommation énergétique des bâtiments. Le service s’est ouvert à l’agrégation de données externes, par exemple des données météo, qui peuvent être corrélées aux données généralement collectées par la plate-forme et produire des informations à  plus grande valeur ajoutée (La rédaction reviendra plus tard sur l’étendue du service Vertuoz.)

La présentation de Microsoft a aussi été l'occasion de découvrir les premiers enseignements d'un rapport d'IDC sur le Big Data. Selon le résultats de l'étude, les entreprises ayant mis en place des usages avancés des données sont considérées par le cabinet comme plus compétitives que celles qui s’appuient davantage sur des usages plus standards. Un gain que par ailleurs IDC est parvenu à chiffrer : Sébastien Lamour, analyste au sein du cabinet d’analystes parle « d’un potentiel de 54 Md€ en création de valeur sur les 4 prochaines années », pour les entreprises françaises ». Un usage avancé des données ferait grimper de 56% le gain des entreprises (ce dernier passerait de 96 M€ à 150 Md€). Dans le monde, le gain serait de l’ordre de 1 600 Md$, affirme l’analyste. Des gains issus notamment de réductions des coûts, mais aussi de l’augmentation du chiffre d’affaires. Côté processus, ceux portant sur les fonctions centrales et de support, puis les fonctions opérationnelles ont le plus à gagner des usages  avancés des données.

Ces résultats ravissent logiquement Microsoft, qui entend bien tirer profit des multiples annonces effectuées  ces derniers mois sur le terrain de la gestion des données . A commencer par la dernière version de Power BI, mais également, la sortie SQL Server 2014 et sa technologie In-memory intégrée, sans parler de l’implication du groupe dans Hadoop, aujourd’hui disponible sur Azure et de la plate-forme APS (pour Analytics Platform System) qui combine les deux mondes (Hadoop et SQL Server).

Pour approfondir sur Big Data

- ANNONCES GOOGLE

Close