PostgreSQL 9.4 supportera un format JSON natif

Cette version apporte des modifications majeures à la base. L'une d'entre elles se distingue des autres : le support d’un nouveau format de données baptisé JSONB, qui a la particularité de greffer le support natif de JSON à PostgreSQL.

Le groupe de travail chargé des développements de PostgreSQL a annoncé la disponibilité de la bêta de la version 9.4 de la base de données Open Source. Si cette version apporte des modifications majeures à la base, l'une de ces nouveautés se distingue des autres : le support d’un nouveau format de données baptisé JSONB, qui a la particularité de greffer le support natif de JSON à PostgreSQL.

« Le nouveau format accepte exactement les mêmes données que le type JSON. Mais cela est stocké dans un format qui ne nécessite pas de parser une nouvelle fois le texte original pour effectuer le traitement, le rendant ainsi plus adapté pour l’indexation et d’autres opérations », indique un message publié sur la liste de discussion de la base de donnée. En clair, JSONB correspond à une représentation binaire du type JSON qui permet de gagner en performances dans le requêtage ainsi que dans la récupération de données - accessibles donc au format JSON. Des outils d’indexation, des fonctions ansi que des opérateurs ont été intégrés à la base pour manipuler les données JSON, indique également le groupe de travail en charge du développement de PostgreSQL.

La base supportait déjà le format JSON. Cependant, comme l’indique Craig Kerstiens, chef de produit Heroku Postgre sur son blog, les données étaient stockées en JSON dans des documents au format texte.

PostgreSQL n’est pas la première base de données relationnelle à faire évoluer sa technologie vers JSON, type qui fait notamment la particularité de bases de données NoSQL, comme MongoDB. Si IBM supporte déjà ce principe dans DB2, Teradata a également ajouté le support du format à son entrepôt de données. A l’époque, Stephen Brobst, le CTO du groupe avait expliqué que « l’ajout de JSON permet de se rapprocher d’un aspect de l’offre des fournisseurs de technologies dites NoSQL, comme MongoDB, DataStax, Couchbase et Basho ». Une pierre dans le jardin des pure-players NoSQL ?

Pour approfondir sur Base de données

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close