Cet article fait partie de notre guide: Dossier Stockage : La révolution Flash

Seagate rachète les activités Flash de LSI à Avago

Le numéro un mondial des disques durs se lance enfin sérieusement sur le marché du stockage Flash en mettant la main sur les actifs Flash de LSI, cédés par Avago.

Seagate vient d’acquérir l’activité Flash de LSI, qui comprend notamment sa gamme de cartes PCIe Nytro et ses contrôleurs SandForce pour 450 M$. Cette activité, a été reprise à Avago, qui a récemment acquis l’intégralité des actifs de LSI pour 6,6 Md$.

Seagate était jusqu’alors resté très discret sur le marché du stockage Flash se bornant à commercialiser une gamme de disques SSD — la série 600 — à base de mémoire Flash Samsung et de contrôleur Link A Media Device (LAMD) LM87800.

Pendant ce temps, son principal concurrent, Western Digital, a multiplié les rachats en mettant la main sur STEC, Virident et Velobit pour les intégrer à l’activité Flash de sa HGST (ex-Hitachi Global Storage). De même Toshiba a mis à main sur OCZ et sa ligne de SSD et de cartes PCIe.

Le contrôle de l’activité Flash de LSI devrait propulser Seagate directement au second rang mondial du marché des cartes Flash PCIe, juste derrière Fusion-IO. Et contrairement à LSI, Seagate pourra s’appuyer sur sa relation avec Samsung pour assurer son approvisionnement en modules de mémoire Flash. Selon Seagate, ses activités Flash devraient peser environ 150 M$ en 2014.

Notons que pour l’instant, Seagate ne dispose pas encore d’une offre logicielle pour le partage de cache Flash entre serveurs. Il pourrait pour ce faire, recourir encore à une acquisition. Rappelons par exemple que l’activité Flash de Violin Memory est encore à vendre, par exemple…

Pour approfondir sur DevOps et Agilité

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close