La pression du marché devrait forcer VMware à faire évoluer la facturation de son cloud vCHS

Sous la pression du marché et de ses concurrents, VMware devrait faire évoluer la facturation de son cloud vCHS vers un modèle de "pay-per-use" dans le courant du second semestre.

L’irruption du modèle cloud est en train de faire évoluer la façon dont les entreprises paient leur infrastructure IT et VMware, afin de rester compétitif est en train de faire évoluer le modèle de facturation de son offre cloud afin de rester compétitif. 

VMware prévoit d’offrir un mode de paiement de type « pay-as-you-go » pour son service de cloud vCloud Hybrid Service (vCHS) au cours du second semestre, selon une réponse fournie par la société à une question posée lors d’une récente session  Reddit Ask Me Anything (AMA). « Ce  service sera facturé en fonction de la consommation réelle de ressources » indique la société. La granularité sera la minute et la facturation se fera en fonction des ressources réellement consommées et non plus à la VM.

L’offre de cloud IaaS vCHS a fait son apparition lors de VMworld 2013 en août dernier et elle est proposée à un prix fixe à la VM. Mais la plupart des concurrents facturant à la ressource utilisée, VMware n’avait d’autre choix que d’adapter son modèle selon plusieurs analystes. « Si cela ne dépendait que d’eux, ils ne le feraient sans doute pas, mais ils répondent à la demande du marché », explique David Linthicum, le vice-président senior de Cloud Technology Partners, un cabinet de conseil basé à Boston.

VMware a résisté aussi longtemps que possible, une erreur qui le laisse aujourd’hui en position de challenger, explique Lithicum. Ce dernier soupçonne que la marge d’un service en « pay per use » est plus faible que dans le modèle actuel et qu’un changement aura donc des répercutions sur les comptes de l’éditeur.

VMware, malgré la réponse fournie lors de la discussion Reddit, s’est toutefois refusé formellement à confirmer tout changement de son modèle de facturation.

VMware conserve plusieurs atouts face Amazon AWS

VMware est confronté à des challenges particuliers dans le cloud public estime Lydia Leong, l’une des principales analystes cloud de Gartner. Selon Leong, le modèle tarifaire actuel de VMware constitue une barrière à l’entrée financière pour certains clients.

Matt Healey, un analyste de TBR se montre toutefois très optimiste pour l’avenir. Selon lui, la fédération EMC, et notamment VMware et Pivotal devraient prochainement offrir de plus en plus de services en mode pay-per-use. Et selon lui, VMware a la possibilité de se différencier d’Amazon AWS avec ses services à valeur ajoutée.

Une analyse que partage LeMagIT. VMware est avec Microsoft celui qui aujourd’hui fournit l’essentiel des technologies de virtualisation et de cloud privé des entreprises. L’offre de cloud vCHS - comme Azure IaaS dans le cas de Microsoft - est un complément naturel à ces offres et permet une transition indolore vers le cloud, tout en ouvrant la porte à des services intéressants pour des entreprises de taille moyenne comme le « disaster recovery as a service », sans les forcer à repenser l’intégralité de leur infrastructure, comme c’est le cas d’Amazon. La bataille ne devrait donc pas se faire que sur le prix, mais aussi sur la simplicité de mise en œuvre de nouveaux services à valeur ajoutée pour les clients internes. Et en la matière, la possibilité de migration transparente entre le cloud interne et vCHS, ainsi que les services comme le PRA ou le PCA as a service sont particulièrement tentants…

 

Avec la contribution de Trevor Jones, SearchCloudComputing.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close