VMware lance officiellement son cloud vCHS en Europe

VMware a officiellement annoncé l'ouverture de capacités d'hébergement européennes pour son offre de cloud public vCloud Hybrid Service. Le premier datacenter est opérationnel à Londres.

VMware a annoncé cette semaine l’ouverture en Europe de son service VMware vCloud Hybrid Service (vCHS). Comme annoncé en octobre à Barcelone lors de VMworld Europe, les services vCHS seront délivrés depuis le datacenter de CenturyLink Technology Solutions (ex Savvis) de Slough, près de Londres.

Sans surprise, VMware met en avant le fait que la localisation anglaise de ce datacenter lui permettra de proposer à ses clients la conformité avec les réglementations européennes en matière de localisation des données (même si on peut se demander, au vu des activités du GCHQ anglais, si le Royaume-Uni est aujourd’hui le territoire le mieux placé pour revendiquer une telle conformité)…

L’éditeur en est sans doute d’ailleurs conscient et explique que ce premier déploiement international marque le début d’un déploiement plus large de vCHS dans plusieurs marchés clés (l’éditeur n’a toutefois pas précisé si la France ferait partie de ces marchés, ce qui est à terme probable et posera la question intéressante du nom du partenaire sur lequel VMware s’appuiera pour héberger ses services).

vCHS permet aux clients de VMware de disposer de capacité de cloud public qu’ils peuvent activer à la demande en parallèle de celles dont ils disposent déjà en interne avec leurs cloud privés et surtout de gérer ces deux capacités comme un tout via une console unique (rappelons à ce propos que l’éditeur a récemment rendu gratuit les connecteurs vCloud Connector, qui sont indispensables à cette interconnexion). Mais le service devrait à terme s’enrichir de fonctions additionnelles comme un service de reprise après désastre à la demande ou un service de postes de travail à la demande, basé sur l’offre de Desktone, une société récemment acquise par VMware.

L’offre vCHS pourra être revendue par le réseau de partenaires de l’éditeur mais devrait aussi entrer en concurrence avec les clouds de certains de ses partenaires fournisseurs de services cloud - on pense à Orange, Colt, OVH, SFR/Numergy...). Une façon pour l'ex-marchand d’armes qu’était autrefois VMware de se transformer peu à peu en acteur complet du cloud à l’instar de ce que propose Microsoft avec les différents éléments de son approche Cloud OS (Windows Azure pour le cloud public, l’alliance Cloud OS pour le cloud privé hébergé - avec des partenaires comme OVH ou Cap Gemini en France -, et le couple Hyper-V/System Center pour le cloud privé). Une transformation assumée et qui devrait permettre à l'éditeur d'offrir à ses grands clients entreprises une alternative séduisante aux offres de cloud public d'acteurs comme Amazon, SoftLayer, Google ou Microsoft.

Pour approfondir sur Hyperviseurs

- ANNONCES GOOGLE

Close