BlackBerry joue la critique face à Android

Dans un billet de blog, John Chen, PDG de BlackBerry, joue la carte de la critique face à l’accord entre Google et Samsung sur l’intégration de Knox à Android.

La réponse n’a pas tardé. Dans un billet de blog, John Chen, PDG BlackBerry, joue l’offensive. Commentant le récent accord portant sur l’intégration de Knox, la solution de sécurisation des données d’entreprise de Samsung, à Android, il assure « applaudir ». Avant de dénoncer un effort de sécurité insuffisant, pour mieux promouvoir les solutions de son entreprise.

Et d’assurer ainsi que l’intégration promise « n’est pas suffisante pour les entreprises pensant sécurité. »  Pour John Chen, il convient de ne pas de se laisser bercer par les discours de fournisseurs qui « jouent le discours de la sécurité ». Pour lui, il vaut mieux s’intéresser à « l’entreprise qui a prouvé à répétition qu’elle peut offrir de la sécurité. » Et de vanter au passage, indirectement, « trois décennies d’investissement dans la sécurité et la productivité », deux « causes jumelles. »

Cette sortie de John Chen intervient alors que Google et Samsung viennent d’annoncer l’intégration de Knox à la prochaine mouture d’Android. Une importante menace potentielle pour le fond de commerce du Canadien alors que Knox vient justement d’être validé pour les travaux officiels du gouvernement britannique, notamment. Mais aussi alors que le Coréen Samsung a su démontrer, fin février, une adhésion marquant le développement d’un écosystème autour d’un environnement sécurisé prompte à venir chasser sur le pré carré de BlackBerry.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close