La compagnie aérienne Finnair digitalise ses cœurs de métier avec des apps mobiles

Les personnels en charge de l’entretien des avions ont désormais des apps iOS pour les aider dans leurs tâches. Suite à un accord avec IBM d’autres métiers suivront, avec l’objectif d’améliorer les procédures et la productivité.

La compagnie aérienne finlandaise a déployé en interne un ensemble d’applications métiers suite à un accord avec IBM.

L’entreprise a fait savoir que ses équipes utilisaient ces applications pour appuyer sa transformation digitale actuellement en cours. La compagnie avait déjà commencé à fournir des services numériques à ses clients, mais l’accord passé l’année dernière avec le géant américain de l’IT vise à étendre cette digitalisation aux processus opérationnels internes.

« Nous sommes en train de repenser, en y mettant du numérique, les processus des cœurs de métier d’un transporteur aérien », explique la Chief Digital Officer de Finnair, Katri Harra-Salonen, à nos collègues de Computer Weekly (groupe TechTarget, également propriétaire du MagIT).

Les apps devraient améliorer la qualité des procédures, l’expérience des utilisateurs internes et notre productivité
Katri Harra-Salonen, CDO de Finnair

« Cela devrait améliorer la qualité des procédures, amener des expériences utilisateurs plus intuitives, et au final augmenter notre productivité », espère-t-elle.

Finnair transporte chaque année 10 millions de voyageurs. Elle est la première entreprise du secteur à adopter les outils de développement d’IBM pour iOS (IBM Mobile First for iOS). Grâce à son accord avec Big Blue, Finnair a accès à tout le portefeuille d’applications métiers et de services (au sens programmation du terme) pré-conçus par l’éditeur avec Apple - en plus bien sûr des outils de développements et de conceptions de la suite.

« Nous avons une dizaine d’applications spécifiques pour l’aérien et une autre dizaine de prévues », ajoute pour l’occasion Raimon Christiani, Global Industry Leader dans la branche « Travel and Transportation » d’IBM. « Il y a une équipe pluridisciplinaire - développeur, expert de la sécurité, spécialiste de l’intégration avec l’existant – qui s’occupe d’adapter notre portefeuille aux besoins précis de Finnair ».

Du sur-mesure applicatif fait en Inde

Les deux premières applications ont été déployées en ce début 2017. Elles sont dédiées à la maintenance des avions. Elles fournissent aux mécaniciens aéronautiques des fiches d’interventions et une documentation dématérialisées. Dans le même temps, les superviseurs et les chefs d’ateliers auront une vue en temps réel des révisions à venir, des procédures de réparations en cours et des stocks de pièces détachées disponibles.

Ces deux applications existent déjà telles quelles dans l’offre d’IBM mais, donc, elles ont été personnalisées pour Finnair. Cette customisation a été prise en charge par les équipes du MobileFirst Garage d’IBM, à Bangalore, en collaboration avec les équipes de la compagnie. Pour Finnair, cette méthode est perçue comme « une approche à coût maitrisé » des applications métiers.

« Cela nous permet également de disposer rapidement d’outils parfaitement adaptés », se félicite Katri Harra-Salonen. « Notre activité peut bénéficier de telles applications mobiles, mais il était important d’avoir un cycle rapide de mise à disposition pour nos employés ».

Un accord avec IBM peut en cacher un autre

La collaboration entre IBM et Finnair est désormais une longue histoire. Les deux entreprises ont signé en 2015 un premier accord de cinq ans et demi pour réaliser une transformation grâce au Cloud. Ceci étant, ce chantier des applications mobiles est un partenariat séparé. Finnair a d’ailleurs discuté avec plusieurs partenaires possibles avant de choisir, une deuxième fois, IBM.

Côté méthodologie, la CDO de Finnair se souvient d’avoir eu « dès le départ eu une approche très centrée sur l‘utilisateur. Nous avons organisé des ateliers avec différentes unités opérationnelles. Nous avons vraiment essayé de voir comment on pouvait rendre leur travail quotidien plus efficace et plus confortable. Dans un deuxième temps seulement, on a commencé à regarder comment on pouvait imaginer et fournir cette nouvelle expérience ».

Les utilisateurs ont par la suite été impliqués à chaque étape. Finnair a été jusqu’à envoyer des équipes à Bangalore. Et des employés en charge de la maintenance ont participé à des sessions de travail avec les designers d’Apple.

Doucement mais surement

Bien que Finnair soit convaincu que les apps mobiles peuvent avoir des effets bénéfiques pour toutes les fonctions de l’entreprise, la compagnie préfère aujourd’hui prendre son temps pour identifier calmement et sereinement les prochains candidats internes à la transformation numérique.

« Nous avons déjà faits quelques travaux préparatoires avec différentes populations - comme les équipages, les pilotes et les personnels de sol – donc on a une vue assez globale de ce dont on risque d’avoir besoin dans un futur proche ».

« Mais nous n’avons pas encore pris de décision », conclue Katri Harra-Salonen qui préfère faire les choses doucement, mais surement.

Dernière mise à jour de cet article : mai 2017

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close