PC : IDC revoit ses prévisions à la hausse pour 2014

Le marché mondial des PC ne devrait finalement reculer que de 3,7 %, a indiqué le cabinet d’analystes IDC, après avoir estimé à 6% le recul d’un segment qui connait un déclin continu de trimestre en trimestre.

Comme un léger rayon de soleil dans la grisaille. Le marché mondial des PC ne devrait finalement reculer que de 3,7 %, a indiqué le cabinet d’analystes IDC, après avoir estimé à 6% le recul d’un segment qui connait un déclin continu de trimestre en trimestre. Loin encore d’y voir une relance d’un marché aux abois, IDC constate toutefois un regain d’intérêt des pays dits matures, comme l’Europe de l’ouest par exemple, où les niveaux de ventes devraient progresser de 5,6% cette année. Son plus haut niveau depuis 2010, martèle d’ailleurs le cabinet d’analyste.

Il devrait s’écouler 303,5 millions d’unités dans le monde en 2014 (contre 315,1 millions en 2013), dont 170 millions de portables. Les ventes sont attendues à 140,7 millions d’unité dans les pays matures, 162,7 millions dans les pays émergents.

Si les pays plus matures tirent la croissance du secteur, celle-ci se voit toutefois freinée par les pays émergents, affectés par un contexte économique et politique instable, explique IDC qui a dû baisser ses prévisions pour ces régions.

Cette croissance prévue dans les pays émergents est portée par les PC tant auprès des particuliers que des entreprises. IDC considère certes que l’arrêt du support de Windows XP est une raison de ce dynamisme. Toutefois, le cabinet y associe également une rivalité moins présente du segment des tablettes, poussé par des formats plus réduits et moins en concurrence directe avec les PC. Ce qui en revanche est toujours le cas dans les pays émergents. IDC considère également que l’effet XP va s’estomper au fur et à mesure que le parc de PC XP va lui aussi se réduire. L’arrivée de Windows 9 pourrait avoir elle aussi un impact sur la croissance du secteur en 2015, mais IDC estime qu’il est encore trop tôt pour juger. Le cabinet prévoit toutefois une baisse de 2,3 % du marché dans un an.

Quoiqu’il en soit, sur le long terme, les perspectives de croissance restent assez minces, explique IDC, les utilisateurs considérant le PC comme un terminal parmi d’autres. Selon les prévisions du cabinet, les ventes mondiales de PC devraient baisser encore pour atteindre 291,1 millions d’unités en 2018.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close