Marché des PC : IDC ne prédit qu’une croissance de 0,9% en 2012

Si l'on en croit la boule de cristal d'IDC, le marché des PC se contentera d’une très faible croissance de 0,9% en 2012, plombé par la crise mondiale, mais également par l’attente de Windows 8. Le marché devrait se re-dynamiser en 2013 avec une progression de 6,5%.

Le marché mondial des PC ne connaîtra qu’une très faible croissance en 2012, nous apprennent, sans surprise, les derniers chiffres du cabinet IDC. Des prévisions qui paraissent même optimistes au vue de l'effondrement des livraisons de grands cnstructeurs comme Dell ou HP au cours du trimestre écoulé.

Les activités PC portables d'HP ont ainsi plongé de 12% alors que ses ventes de desktops reculaient de 8%. Même son de cloche chez Dell qui a enregistré une baisse de 19% de ses ventes de portables et de 9% de ses ventes de PC de bureau.

Confirmant cette mauvaise santé du marché des PC, IDC ne table plus que sur une progression de 0,9% du marché en 2012, contre 1,7% en 2011. Cette année, il devrait ainsi s’écouler quelque 367 millions d’unités dans le monde.

Si logiquement, IDC évoque les mauvaises conditions économiques dans le monde, le cabinet pointe également du doigt l’attentisme des consommateurs qui patientent jusqu’à l’arrivée de Windows 8, ou encore investissent dans les tablettes ou les smartphones. Du coup, les marchés dits matures reculent, les émergents peinent quant à eux à redresser la barre, plombés par un ralentissement des ventes de la zone Asie-Pacifique. Optimiste, IDC estime toutefois que «les mises à jour de produits, plus tard dans l’année devraient raviver la croissance, mais l’environnement concurrentiel sera à cette époque davantage prononcé et cela sèmera la confusion chez les acheteurs [...]». 

La sortie de Windows 8, actuellement en RTM, est prévue pour la fin octobre. Les abonnés MSDN peuvent déjà télécharger l’OS. Mais tout le monde n'est pas aussi optimiste qu'IDC. Le CEO d'Acer a ainsi émis des doutes sur Windows 8 estimant que les incertitudes entourant l'écosystème Windows 8 n'était pas de nature à relancer le marché, au contraire. Et Acer de confirmer que les espérance originelles de forte croissance suite au lancement de l'OS avait été revue à la baisse.

Pour IDC, les entreprises et le grand public resteront prudents quant à leurs dépenses. Le marché des PC devrait donc renaitre, mais plus lentement que prévu. La cabinet d'analyse table sur une croissance de 6,5% en 2013, 7% en 2014, 7,5% en 2015 et 7,3% en 2016 - des prévisions à prendre avec les pincettes d'usage tant la boule de cristal d'IDC a souvent eu des ratés par le passé. Le marché sera une nouvelle fois porté par les pays émergents, qui «permettront au segment des portables de connaître une croissance à deux chiffres sur le long terme», précise le cabinet.

Reste que si le marché attend Windows 8 comme le messie, l’OS de Microsoft pourrait rencontrer quelque écueils, observe le cabinet. Le changement radical imposé par l’OS en terme d’interface notamment (avec l'interface Windows 8, ex-Metro) - une rupture radicale voulue par Microsoft rappelons-le - nécessitera une vraie phase d'apprentissage et pourrait dérouter plus d'un utilisateur. L’écosystème PC devra éduquer le marché, conclut sobrement IDC en oubliant de préciser ce qu'il se passera si les utilisateurs venaient à refuser d'être rééduqués...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close