Basho rend disponible Riak 2.0

Basho a rendu disponible en téléchargement la version de finale de sa seconde mouture de sa base NoSQL.

Un an après avoir levé le voile sur une version de test de la version 2.0 de Riak, sa base de données NoSQL, Basho a rendu disponible en téléchargement la version de finale de sa seconde mouture. Riak fait partie de la mouvance des systèmes de bases de données orientés documents dits NoSQL, dont MongoDB ou encore CouchBase sont les chefs de file notamment. Comme c’est souvent le cas sur ce segment technologique, Riak se distingue par son approche clé/valeur, par sa capacité à se dimensionner sur des systèmes distribués ainsi que par ses possibilités de résistance aux pannes en permettant de répliquer les données sur plusieurs nœuds ou datacenters. Ce sont ces fonctions qui ont poussé l’éditeur finlandais Rovio, qui développe le très populaire Angry Birds, vers cette base NoSQL.

Dans cette version 2.0, Basho s’est notamment attaqué à l’un des problèmes des bases NoSQL et dans les systèmes distribués, à savoir le compromis entre la disponibilité et la cohérence des données. Avec la 2.0, un niveau de cohérence peut désormais être appliqué à certaines données, voire à l’ensemble de données, soutient Basho.

La base de données reçoit également de nouvelles fonctions en matière de sécurité. Des autorisations peuvent désormais être attribuées pour gérer des opérations spécifiques dans la base, et les mesures d’authentification sont désormais plus granulaires, et sont également dédiées aux fonctions internes de la base.

Autres éléments clés de cette version, l’ajout de Bucket Type, qui permet de grouper les buckets (dans Riak, cela permet de fédérer clé et valeur dans des mêmes espaces de nommage) et de gérer globalement leurs configurations avant de les appliquer. Jusqu’alors, cette étape était pratiquée à l’unité. Basho met également l’accent sur la simplification de la configuration de la base.

Enfin Riak 2.0 propose des nouveaux types de données qui, selon Basho, doivent simplifier le développement d’applications, mais sans sacrifier le partitionnement et la disponibilité de la base.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close