Softlayer propose plus de sécurité à ses clients

La filiale d’IBM spécialiste des services d’IaaS propose désormais en option le support de la technologie TXT d’Intel pour le contrôle de la couche matérielle.

SoftLayer commence à proposer aux clients de ses services d’IaaS de profiter des technologies d’Intel en manière de sécurité matérielle appliquée aux environnements Cloud. De fait, la filiale d’IBM propose en option d’activer le support de TXT pour superviser le matériel et appliquer des contrôles de sécurité strictes aux instances déployées sur son infrastructure. TXT assure notamment la vérification du BIOS et du firmware des serveurs. A charge pour l’hyperviseur de vérifier que l’ensemble correspond bien à ses attentes pour lancer machines virtuelles et applications. TXT s’appuie sur le module TPM pour valider les composants logiciels et matériels de l’environnement.

Dans un communiqué, Marc Jones, directeur technique de SoftLayer, explique que « la perception de la sécurité reste le principal frein à l’adoption à grande échelle du Cloud en entreprise. » Et de justifier ainsi d’offrir le support de TXT à ses clients, pour « premettre aux clients de déployer des environnements Cloud hybrides de confiance de bout en bout. » Accessoirement, TXT permet de confiner géographiquement certains traitements.

Avec cette nouvelle option, SoftLayer entend surtout séduire les entreprises évoluant dans des secteurs fortement régulés, comme la santé et les services financiers, notamment.

IBM a racheté SoftLayer pour un montant estimé à 2 Md$, en juin 2013. De quoi accélérer la construction d’une offre d’infrastructure de cloud public dans laquelle Big Blue a expliqué, en janvier, vouloir investir 1,2 Md$. Et de promettre quelques semaines plus tôt l’ouverture prochaine d’un centre de calcul à Paris.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close