La gestion des utilisateurs à privilèges encore trop négligée ?

Selon une étude réalisée par Wallix, plus de 40 % des RSSI utilisent, en France, une solution de gestion des utilisateurs à privilèges.

Selon une étude réalisée par Wallix, un peu plus de 4 RSSI sur 10 (42 %) utilisent, en France, une solution de gestion des utilisateurs à privilèges. 

Un chiffre qui apparaît encore faible en regard de l’importance que les responsables de la sécurité accordent à ces solutions : 94 % d’entre eux estiment que c’est important ou très important, et 87 % pensent que cela contribue à améliorer la sécurité. Et pour 77 % des RSSI, il convient de contrôler les privilèges d’accès non seulement pour les prestataires externes mais aussi pour les administrateurs internes. Et cela pour serveurs (87 %), les bases de données (74 %) et les équipements de sécurité (71 %) en priorité. Les équipements réseau (60 %) et les applications métiers (42 %) ne sont toutefois pas oubliés. Le point le plus important semble être la traçabilité et l’enregistrement des actions (50 %).

Heureusement, 16 % des RSSI semblent prévoit de déployer « bientôt » une solution de gestion et de traçabilité des utilisateurs à privilèges. Mais près de 41 % n’ont ni de telle solution, ni le projet d’en avoir une. Et pour 1 % des RSSI, il n’est tout simplement pas question d’en avoir.

Pour obtenir ces chiffres, Wallix a interrogé 2000 RSSI dont 114 ont effectivement répondu intégralement au questionnaire, le 1er septembre dernier.

Pour approfondir sur Gestion de la sécurité

- ANNONCES GOOGLE

Close