Wallix met à jour sa solution de suivi des utilisateurs à privilèges

L'éditeur vient de présenter la version 4.2 de sa solution AdminBastion de gestion et de traçabilité des utilisateurs à privilèges. Au programme : une maîtrise améliorée des accès temporaires.

L’éditeur français vient de présenter la version 4.2 de sa solution Wallix AdminBastion (WAB) de gestion et de traçabilité des utilisateurs à privilèges. Au programme : une maîtrise améliorée des accès temporaires.

Dans un communiqué, Wallix souligne les apports en la matière, induits par un le support d’un workflow d’approbation préalable aux accès temporaires à des ressources : « imputation nominative de l’autorisation d’accès ; automatisation de l’ouverture et de la fermeture de l’accès en fonction des autorisations accordées ; enrichissement de la piste d’audit grâce à la traçabilité des sessions générées durant la connexion ».

L’éditeur expliquer que WAB 4.2 permet de personnaliser le workflow d’approbation, avec demandes en temps réel ou à l’avance, avec notification par e-mail, et avec la possibilité de justifier par écrit de la demande, son autorisation ou son refus.

En outre, WAB 4.2 propose une API visant à automatiser le provisionnement des utilisateurs, des comptes, des ressources et droits d’accès. Son prédécesseur, WAB 4.0 avait été lancé en février 2014. Depuis le mois d’avril dernier, il est compatible avec les environnements Hyper-V et KVM.

Selon une étude réalisée par l’éditeur à l’automne dernier, un peu plus de 4 RSSI sur 10 utilisent, en France, une solution de gestion des utilisateurs à privilèges. Et cela même alors que 94 % d’entre eux estiment que la traçabilité est là au moins importante.

Par le passé, Wallix a su séduire la filiale française de Wolters Kluwer ou encore les mairies de Boulogne-Billancourt et d’Alès, mais également Alain Afflelou, et MIG Bank.

Pour approfondir sur Législation

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close