Google présente Android 5.0 dit “lollipop“

Cette nouvelle mouture traduit les efforts de Google pour constituer un écosystème de terminaux autour de son OS mobile. De manière plus sûre en profitant de Knox.

Google vient de présenter la version 5.0 de son système d’exploitation mobile, Android. Baptisée “lollipop“, cette nouvelle mouture se distingue d’abord par une nouvelle interface graphique présentée comme « audacieuse, colorée ». La gestion des notifications a été revue pour éviter d’être pollué par celles-ci ou encore pour empêcher d’être dérangé par des indélicats en pleine nuit. En outre, Google a prévu une fonction d’économie de la batterie, supposée permettre un gain maximum de 90 minutes d’autonomie.

La sécurité n’est pas oubliée. Google indique ainsi que les nouveaux terminaux seront dotés d’un mécanisme de chiffrement activé par défaut. En outre, les fonctions SELinux seront appliquées pour toutes les applications. Un mécanisme de verrouillage associé à un autre appareil de confiance, comme une montre électronique ou une voiture connectée, est également prévu. En outre, Lollipop profite des efforts d’intégration entre Android et Knox, de Samsung, annoncés fin juin dernier.

La plateforme de sécurité Knox doit permettre aux DSI de conteneuriser les données métiers sur les terminaux Android afin de viser une communauté d’utilisateurs plus large lors de la conception de leurs applications. Mais ce n’est pas tout. Cet héritage se traduit aussi par l’émergence d’une composante multi-utilisateurs dans Lollipop. Et Google d’expliquer, « si vous oubliez votre téléphone, vous pouvez toujours appeler vos amis (ou accéder à vos messages, photos, etc.) en vous identifiant sur un autre téléphone Android fonctionnant avec Lollipop ». Ce dernier prévoit par ailleurs un mode « invité » pour partager le terminal, mais pas son contenu. Et il sera possible de permettre à un tiers de consulter un contenu affiché à l’écran, mais sans qu’il puisse toucher à autre chose.

Parallèlement, Google dote Lollipop de fonctions dites de continuité. Comme celles introduites par Apple dans iOS 8 et nécessitant le futur OS X Yosemite, ces fonctions permettent de passer d’un appareil mobile à l’autre pour y poursuivre ses activités. Musique, photos, applications et recherches en ligne devraient ainsi être supportées avec Lollipop.

En coulisse, Android Lollipop doit notamment introduire une meilleure continuité de la connectivité réseau entre cellulaire et Wi-Fi, mais également un nouveau runtime « jusqu’à 4 fois » plus rapide, et le support des terminaux 64 bits, qu’ils soient ARM, x86 ou MIPS.

Mais pas un mot du géant du Web sur l’éventuel support de CardDAV pour son application de gestion de contacts, ou de CalDAV pour son agenda, que les utilisateurs d’Android appellent de leurs vœux depuis… 2009.

Pour approfondir sur Mobilité

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close