Cet article fait partie de notre guide: OpenStack : le Cloud a trouvé son socle standard

OpenStack Juno désormais disponible

La fondation OpenStack a annoncé la disponibilité de la 10e version de son framework Cloud, connue sous le nom de code "Juno", à 15 jours à peine de l'OpenStack Summit de Paris.

La fondation OpenStack a aujourd’hui officialisé la sortie de la 10e version du framework cloud, nom de code « Juno ». Les quelque 1400 contributeurs à cette version ont notamment multiplié les correctifs de bugs (plus de 3200 ont été éliminés) et ont permis d’ajouter plus de 340 nouvelles fonctions au framework cloud. Les principaux contributeurs en termes de société ont été par ordre de contributions (en nombre de commits), Red Hat, HP, IBM, Mirantis, Rackspace, SUSE, l’OpenStack Foundation elle-même, B1 Systems, VMware et NEC.

Cette 10e version d’OpenStack est marquée par l’arrivée d’un nouveau module baptisé Sahara et dont l’objectif est de permettre le provisioning et l’administration de clusters Hadoop au-dessus d’OpenStack. Sahara a notamment bénéficié des contributions d’HortonWorks et permet de provisioner de façon automatique des clusters Hadoop.

Tous les autres modules ont fait l’objet de travaux visant à améliorer leur stabilité ou leur simplicité d’utilisation. La couche de gestion réseau d’OpenStack, baptisée Neutron, gère ainsi bien mieux Ipv6 et supporte les configurations HA au niveau 3. Elle supporte aussi le routage virtuel distribué. Son support de plug-ins tiers s’est considérablement enrichi avec des plug-ins de A10 Networks, Arista, Big Switch, Brocade, Cisco, FreeScale, Nuage Networks et un plug-in pour la gestion des cartes SR-IOV.

L’API de stockage Cinder (mode bloc) s’est, elle aussi, enrichie de nouvelles fonctions pour la gestion des snapshots, des réplications de données ou la gestion de la qualité de service. Là encore le nombre de plug-in s’est considérablement accru avec des plug-ins validés pour les baies et systèmes de Datera, Fujitsu, Fusion IO, Hitachi, Huawei, Nimble, PprophetStor, Pure Storage, EMC XtremIO et Oracle ZFS.

Nova, le service de gestion de VM a quant à lui été stabilisé et hérite de nouvelles capacités comme celle d’évincer des nœuds d’un cluster de façon ordonnée en migrant les VM concernées vers d’autres nœuds….

Juno devrait être l’objet de nombre de discussions lors du prochain OpenStack Summit qui se tiendra à Paris du 3 au 6 novembre au palais des congrès, porte Maillot.

 

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close