Lufthansa négocie la revente de sa division Infrastructure IT auprès d’IBM

Dans le cadre de la restructuration de sa SSII Interne, Lufthansa a annoncé être sur le point de signer un accord de cession de sa division infrastructure IT à IBM.

Dans le cadre d’une restructuration de sa SSII Interne, Lufthansa Systems, la compagnie aérienne Lufthansa a annoncé être sur le point de signer un accord de cession de sa division infrastructure IT à IBM. Cette cession devrait aussi s'accompagner de la signature d'un contrat de 7 ans portant sur l’externalisation des services d’infrastructures de la compagnie aérienne allemande à Big Blue, indique la société dans un communiqué. Pour l’heure, aucun montant n’est communiqué, les négociations étant encore encore en cours, rapporte Lufthansa. Toutefois, l’Allemand évalue à 70 millions d’euros les économies annuelles qui devraient être générées dans le cadre de ce contrat d’outsourcing

La vente s’inscrit dans un projet de ré-organisation des activités  IT de la compagnie aérienne allemande, réunis sous la bannière Lufthansa Systems. Le groupe a en effet prévu de segmenter sa division en trois sociétés : Airline Solutions et Industry Solutions resteront deux entités indépendantes évoluant sur leurs marchés respectifs, assure Lufthansa, tandis que la division en charge d'opérer les infrastructures du groupe, sera cédée à IBM, le tout accompagné donc d’un contrat d’externalisation de services. La scission des différentes entités devrait être effective au premier trimestre 2015. La finalisation de la revente à IBM, au 31 mars 2015.

Selon Lufthansa, les négociations en cours comprennent la reprise par IBM des 1 400 employés de la division Infrastructure IT. Les sites de Kelsterbach et de Budapest doivent également restés intacts. Selon Reuters, cette division compte pour 40% du CA total de Lufthansa Systems et pour 25% de ses profits.

La réorganisation de l’IT interne de la compagnie aérienne n’est pas un dossier récent. En 2011 déjà, un hebdomadaire allemand avait révélé queLufthansa comptait vendre 51% de sa division. IBM et l’Indien TCS avaient été cités comme potentiellement intéressés. Trois ans plus tard, Lufthansa et IBM semblent prêts à franchir le Rubicon...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close