Lufthansa - IBM : contrat de 1,25 Md€ confirmé

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a confirmé avoir signé un contrat d’externalisation de sept ans avec IBM pour un montant de quelque 1,25 milliard d’euros et a annoncé la scission de ses activités de services IT dont une partie est repris par IBM.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa a confirmé avoir signé un contrat d’externalisation de sept ans avec IBM pour un montant de quelque 1,25 milliard d’euros et a annoncé la scission de ses activités de services IT dont une partie est reprise par IBM.

En octobre dernier, la compagnie aérienne avait annoncé que des négociations étaient en cours avec Big Blue. Aucun montant n’avait alors été précisé.

Le contrat, qui doit aider Lufthansa à réduire ses coûts de 70 millions d’euros par an, s’inscrit dans un vaste plan de réorganisation des activités de la compagnie. Celle-ci souhaite en effet diviser sa SSII interne, Lufthansa Systems, en trois entités. Celle portant sur l’infrastructure étant placée entre les mains d’IBM - et ses 1 400 employés par la même occasion.

Cette division, Lufthansa Systems, propose certes ses services auprès de la compagnie mais dispose également de 450 clients extérieurs. Lufthansa indique passer une charge de 240 millions d’euros liée à la restructuration.

Selon Simone Menne, le directeur financier de Deutsche Lufthansa, « cet accord va directement améliorer notre base de coûts et nous permettre d’accéder aux dernières technologies que nous allons utiliser pour la numérisation de nos processus métiers et ainsi accroître notre efficacité et la proximité avec les clients ».

Toutefois, des questions se posent sur la stratégie d’IBM. Selon une source, citée par nos confrères britanniques de ComputerWeeky, si le contrat a un montant de 1,25 milliard d’euros sur 7 ans, soit environ 180 millions d’euros par an, il va être difficile d’économiser 70 millions d’euros par an : « sur la base de cet accord, Lufthansa a calculé une économie de coûts de 70 M€ annuellement… et IBM est supposé assurer ses objectifs de rentabilité. Mais comment cela est-il possible ? Ce n’était pas une activité rentable pour Lufthansa. Comment peut-elle l’être pour IBM ? »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close