Microsoft ouvre un accès gratuit à son service de Machine Learning sur Azure

A l’occasion de sa conférence PASS, Microsoft a annoncé souhaiter encourager l’usage de son service de Machine Learning sur Azure en ouvrant un accès gratuit au service cloud.

A l’occasion de sa conférence PASS (Professional Association for SQL Server Summit), Microsoft a annoncé souhaiter encourager l’usage de son service de Machine Learning sur Azure en ouvrant un accès gratuit au service cloud. Ce service, présenté à l’été dernier et toujours en preview, a pour vocation de démocratiser l’usage de cette technique d’intelligence artificielle dans les applications analytiques. Azure ML met ainsi à disposition un certains nombre d’algorithmes élaborés par Microsoft, et propose des templates pour en faciliter la prise en main. Cette option gratuite devrait ainsi contribuer à multiplier les tests du service, indique Microsoft dans un billet de blog. Et ce, sans abonnement, via un simple identifiant Microsoft, assure la firme de Redmond.

« Cette option gratuite représente un moyen supplémentaire pour rendre les capacités analytiques avancées de Azure Machine Learning plus accessibles et à plus de personnes. Les administrateurs de bases de données, les développeurs, les professionnels de la BI et les data scientists peuvent désormais tester Azure Machine Learning gratuitement », écrit Microsoft.

Vers un rapprochement des fonctions Azure SQL et SQL Server

En parallèle, toujours à l’occasion de l’événement, Microsoft a promis un rapprochement entre Azure SQL Database, le service de base de données SQL sur Azure, et SQL Server, donnant ainsi la possibilité aux entreprises de migrer leurs applications plus facilement dans le cloud. Ces ajouts de fonctions à Azure SQL Database, qui devraient intervenir dans une future version prévue « plus tard dans l’année », doivent donc combler un peu plus de fossé fonctionnel entre les deux mondes, et favoriser ainsi la mise en place d’environnement hybride sur SQL Server.

Microsoft précise que son service cloud supportera des bases de données plus volumineuses, l’indexation en ligne, le traitement de requêtes en parallèle et un support optimisé de T-SQL. De plus, cette version preview doit également déverrouiller l’option In-Memory de la base dans le cloud.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close