Fin du support étendu de SQL Server 2008 : 4 options pour gérer la transition

La fin du support étendu de SQL Server 2008 approche à grand pas. Il est désormais temps d’activer un plan de migration. Cet article liste quatre options qui peuvent être prises en compte par les administrateurs de bases de données.

Le 9 juillet 2019, Microsoft mettra fin au support étendu pour SQL Server 2008 et SQL Server 2008 R2. Pour les entreprises qui utilisent encore l'une ou l'autre de ces versions, il devient urgent de planifier des stratégies de migration et respecter l'échéance. Car au-delà de cette date butoir, elles ne recevront plus de mises à jour de sécurité. Pour mémoire, les phases de support classiques de SQL Server 2008 avaient  pris fin le 8 juillet 2014.

Pour certaines entreprises, la fin du support étendu constitue une occasion de réévaluer leur environnement et d'envisager d'autres approches. Elles pourraient par exemple considérer la voie de l’open source. Ou tout simplement, reprendre une démarche identique, et resigner pour un SQL Server. Là plusieurs options sont à considérer.

Evidemment Microsoft veut garder ses clients et recommande l'une des quatre options suivantes : acheter des mises à jour de sécurité étendues, implémenter SQL Server 2008 ou 2008 R2 sur des machines virtuelles Azure (VM), passer à une instance managée de base de données SQL Azure ou, enfin, passer à SQL Server 2017.

Mises à jour de sécurité étendues

Toutes les entreprises ne seront pas prêtes à quitter leur base de données  le 9 juillet 2019. Toutes modifications et mises à jour nécessitent beaucoup de temps en termes de planification, test et déploiement. Pour ceux qui ont besoin d'un délai de grâce, Microsoft propose des mises à jour de sécurité étendues pendant trois ans.

Cette option offre aux clients trois années supplémentaires de mises à jour de sécurité critiques pour leurs instances SQL Server 2008 et 2008 R2. Ce plan triennal n’entend pas remplacer une stratégie de migration plus complète, mais plutôt à protéger temporairement certaines applications et données pendant une phase de transition. Cette option peut convenir aux applications qui atteindront la fin de leur cycle de vie dans les trois ans suivant la date limite et dont les coûts de migration ne se justifient pas.

Pour profiter de cette option, les clients doivent disposer d'un contrat Enterprise Agreement actif avec Software Assurance ou un abonnement.

Déployer SQL Server sur des VM Azure

Pour accroître les migrations vers Azure, Microsoft offre gratuitement des mises à jour de sécurité étendues aux clients qui migrent leurs bases de données SQL Server 2008 ou 2008 R2 vers les VM de la marque. Ils doivent toujours payer les frais d'abonnement Azure, mais ils peuvent aussi transférer leurs licences SQL Server et profiter des mises à jour gratuites.

Les clients de la Software Assurance peuvent réaliser des économies supplémentaires grâce au programme Azure Hybrid Benefit. Celui-ci leur permet d'économiser jusqu'à 55 % de frais d'abonnement s'ils utilisent leurs licences SQL Server existantes pour héberger leurs bases de données dans des VM Azure.

Pour certaines workloads, l'option Azure VM peut s'avérer utile. Selon Microsoft, rediriger les applications vers le nouvel environnement se fait avec relativement peu d'efforts.

Cependant, un tel changement doit faire partie d'une stratégie de migration vers SQL Server sur le long terme – elle doit s’étendre jusqu’à la période des mises à jour de sécurité gratuites. Qu'une entreprise utilise SQL Server en interne ou sur Azure, le programme Extended Security Updates n'est qu'une solution provisoire.

Migrer vers une instance managée d'Azure

Une instance managée de SQL sur Azure est un nouveau service de base de données SQL, actuellement en preview, qui offre des fonctions supplémentaires,  similaires à un SQL Server dans une VM Azure. Par exemple, une instance managée  inclut un réseau virtuel natif et est presque 100 % compatible avec SQL Server sur site.

Selon Microsoft, une entreprise peut migrer ses workloads sur site vers une instance managée avec relativement peu de changements à effectuer.

Au cœur de ce service, on retrouve SQL Database, bâtie sur SQL Server Enterprise Edition et optimisée pour les environnements d'applications modernes. SQL Database est une base de données complète en mode SaaS qui élimine une grande partie des tâches d’administration liées à la gestion du matériel, des OS et des moteurs de base de données. L’IT contrôle toujours les bases de données en elles-mêmes, ainsi que la sécurité, l'audit et l'optimisation des requêtes.

Comme avec les VM Azure, les clients peuvent utiliser leurs licences SQL Server et utiliser le programme Azure Hybrid Benefit lors de la migration, toujours avec la promesse d’économies substantielles (jusqu'à 55 %). Microsoft prévoit de livrer officiellement cette option managée au quatrième trimestre 2018.

Mise à niveau vers SQL Server 2017

Toutefois, malgré tous les efforts de Microsoft  à pousser ses clients vers le cloud, beaucoup d'entre eux souhaitent conserver certaines opérations sur site. Pour eux, Microsoft recommande de mettre à niveau leurs instances SQL Server 2008 et 2008 R2 en passant à SQL Server 2017.

SQL Server 2017 propose de nombreuses améliorations par rapport à ses prédécesseurs – notamment en matière de sécurité. Par exemple, SQL Server 2017 supporte le traitement In-Memory des transactions en ligne, des indexes en colonnes ou encore des fonctions analytiques en temps réel. A cela s’ajoutent le chiffrement de la sauvegarde, de la haute disponibilité, le masquage dynamique des données et la protection des données au niveau de la ligne, qui ne sont pas disponibles dans SQL 2008 ou 2008 R2.

Commencez à planifier dès maintenant

Il est désormais temps d’intégrer ces 4 options, toutes ou partiellement, dans vos stratégies de migration. Une entreprise peut par exemple opter pour des mises à jour de sécurité étendues pour certains systèmes sur site, mettre à jour d'autres systèmes vers SQL Server 2017 et migrer le reste vers le service managé.

Quoi qu'elles décident de faire, une stratégie de sortie est nécessaire. La transition sera plus facile et efficace si la migration est planifiée en amont.

Dernière mise à jour de cet article : septembre 2018

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close