EVO:Rail n'aura pas un positionnement "low-cost"

En dévoilant le prix de son appliance EVO:Rail, Dell a sans doute douché l'enthousiasme de ceux qui espéraient une solution hyperconvergée à bas prix. La simplicité a un coût...

À l’occasion de son salon Dell World, Dell a levé le voile sur la tarification de son appliance intégrée EVO:Rail, une appliance de virtualisation hyperconvergée basée sur le châssis dense C6100 de la société et qui embarque dans un serveur Rack 2U, 4 nœuds serveurs Xeon E5 2620 v2 à 2,5GHz, 768 Go de mémoire vive et 13, 1 To de capacité de stockage utile (mixant SSD et disques durs traditionnels), le tout combiné  une version "appliance" simplifiée de la pile de virtualisation de VMware et  sa solution de software defined storage VSAN. Selon le constructeur le prix de l’appliance devrait avoisiner les 150 000$.

D’après nos calculs, ce prix est nettement supérieur à celui d’une configuration complète à base de 4 serveurs Dell R620 configurés de la même façon que les nœuds d’une solution EVO:Rail et faisant tourner vSphere Entreprise Plus , vCenter et VSAN. Selon nos estimations, basées sur les tarifs de Dell et VMware, une telle configuration revient à un peu moins de 120 000$ (dont 70 000$ de licences logicielles avec une maintenance de 3 ans), soit 30 000 $ de moins qu’une configuration EVO:Rail, et ce, alors qu’elle s’appuie sur vSphere Entreprise Plus au lieu de vSphere Entreprise.

D’un autre côté, l’appliance EVO :Rail a l'avantage de n’occuper que 2U dans un rack contre 8U pour une configuration à base de serveurs R620 et il ne faut qu’une quinzaine de minutes pour l’installer et la configurer, contre sans doute une bonne journée de travail pour la configuration de 4 serveurs R620 et de l’ensemble de la pile VMware. Enfin, l’appliance EVO:Rail bénéficie d’une interface d’administration très simplifiée par rapport à celle de vCenter (même s’il reste possible d’accéder à la console vCenter pour ceux qui le souhaitent) et embarque - dans sa version Dell - la technologie de passerelle NAS de Nexenta pour délivrer des services de partage de fichiers en mode CIFS et NFS aux applications et aux utilisateurs au-dessus du stockage VSAN.

La simplicité, la compacité et le travail de pré-intégration et de pré-validation ont donc un prix : 30 000 $. Une différence que les portes-paroles de Dell que nous avons interrogés ont tenté de justifier en expliquant qu'EVO:Rail est une appliance prête à l'emploi, facile à installer, configurer, administrer et étendre, ce qui est loin d'être le cas pour une solution que l'entreprise doit assembler sur mesure. L'une des grandes questions des prochains mois sera donc de savoir si ce surcoût sera accepté par les utilisateurs ou non. Dans ce deuxième cas, VMware et ses constructeurs partenaires devront sans doute rapidement revoir leurs prétentions à la baisse.

Notons aussi que sur son marché, EVO:Rail devra aussi batailler avec les acteurs des serveurs hyperconvergés comme Nutanix ou Simplivity. Ainsi, un cluster à 4 nœuds Nutanix NX-1050 est proposé au prix de 90 000$ avec un peu moins de mémoire qu’un nœud EVO:Rail (128 Go par nœud) et un an de garantie (contre 3 ans pour les configurations Dell). Un prix, auquel il faut aussi ajouter les licences vSphere soit environ 46 000$ avec 3 ans de support pour la version Entreprise Plus et 40 000 $ pour la version Entreprise. Tous ces prix sont bien entendu des prix catalogue, qu’il est possible de négocier…

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close