SuseCon 2014 : Suse entre officiellement sur le marché du stockage Ceph

Annoncé lors de l’édition 2013 de SuseCon, l’éditeur Suse profite de son édition 2014 pour dévoiler Suse Storage, une plate-forme de stockage Ceph distribuée.

Nils Brauckmann, président et directeur général de Suse, l’avait annoncé lors de l’édition 2013. En 2014, Suse ferait son entrée sur le marché du stockage distribué. Le choix du socle technologique avait été fait : Ceph. La société avait promis de contribuer à la communauté du projet Open Source. Un an après, cela prend officiellement forme avec l’annonce de Suse Storage (pour l’heure, le produit est en bêta), la formule Ceph de l’éditeur allemand qui rejoint Red Hat et consorts sur ce marché du stockage distribué en mode bloc.

Selon Nils Braukmann, Ceph est la solution logiciel de stockage (Software-defined storage) distribué qui connait la plus forte traction sur le marché, et surtout est déjà étroitement intégrée au noyau Linux. Pour l’éditeur, Ceph est donc « un choix naturel ».

Il est vrai que la technologie Ceph fait aujourd’hui référence lorsqu’on parle de stockage distribué Open Source. Si Red Hat, concurrent direct de Suse, s’est payé Inktank, le premier développeur de Ceph, il est également à noter que les acteurs du segment ont bien commencer à s’engouffrer dans le support de la technologie, voire de la mise en place d’offres dédiées -comme par exemple, Fujitsu avec une offre clé en main, le CD10000. Selon le cabinet Gartner, le stockage bâti sur des solutions Open Source devrait occuper 20% du marché du stockage d’ici à 2018. Pas question donc de laisser Red Hat faire cavalier seul.

Une plate-forme pour gérer une infrastructure distribuée Ceph

Suse avait déjà intégré le support de Ceph à Suse Cloud 4, la plate-forme OpenStack de l’éditeur. Avec Suse Storage, il va plus loin, indique Ralf Flaxa, vice-président de l’ingénierie chez Suse, lors d’un entretien avec la rédaction. « Suse Storage vous permet de gérer une infrastructure distribuée en matière de stockage. Suse Cloud pouvait déjà supporter Ceph, comme plate-forme de stockage, mais il ne proposait pas les outils pour gérer ce stockage. Et si vous disposez d’une vaste infrastructure, il vous faut un outil d’administration. Suse Cloud peut exploiter la couche plus basse, mais n’a pas de front-end pour administrer l’ensemble. C’est ce que fait Suse Storage », explique-t-il. Logiquement, Suse Storage peut s’intégrer à Suse Cloud.

Pour Suse, si évidemment il ne s’agit de laisser filer Red Hat sur le stockage Open Source, le développement de sa solution de stockage serait davantage une demande claire et affirmée des clients. « Nos clients, qui nous ont demandé une solution comme Suse Storage, ont des volumes importants de données à stocker, mais ils ne veulent pas sur-investir dans des systèmes de stockage haut de gamme pour ces données. Ils veulent des moyens distribués, relativement bon marché pour leurs données d’archivage qui ne nécessitent pas le même niveau de performance. Et ils veulent aussi utiliser leurs serveurs et leurs disques durs dits de commodité. »

« Dans un contexte Cloud, où le modèle distribué fait foi, le système de stockage doit également être distribué », conclut-il.

 

 

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close