HGST acquiert Skiera et ses baies 100%Flash

HGST poursuit sa stratégie d'intégration verticale sur le marché du stockage Flash. Après le rachat de Velobit, STEC et Virident, la firme vient d'acheter Skyera.

HGST, la filiale entreprise de Western Digital, a annoncé l’acquisition de Skyera, un fabricant de baies de stockage Flash dans lequel il avait déjà investi l’an passé. Le rachat de Skyera s’inscrit dans une stratégie concertée d’intégration verticale amorcée il y a déjà plus de deux ans par Western Digital et qui vise à proposer aux entreprises plus que de simples composants (des disques durs). Comme nous l’expliquait la semaine dernière Nicolas Frappart, le responsable des ventes d’HGST lors d’un entretien portant sur les acquisitions récentes de la firme dans la Flash (le rachat de Skyera n’avait alors pas été formalisé), l’ambition de HGST est de proposer des solutions complètes, incluant notamment les composants, mais aussi la couche logicielle.

Pour ce faire, HGST avait déjà racheté Velobit et ses solutions de cache, STEC et son savoir-faire en matière de SSD et de contrôleurs NAND, et enfin Virident et son offre de cartes PCIe Flash FlashMax. Avec Skyera, HGST passe à une dimension supérieure.

Skyera : une baie 100% Flash conçue pour optimiser la densité et le coût au gigaoctet

La jeune société a en effet développé ex-nihilo une baie de stockage 100% Flash dont la particularité est qu’elle s’appuie sur la plus économique des mémoires Flash du marché la mémoire cMLC. L’astuce est que Skyera a conçu lui-même son propre contrôleur NAND (ses fondateurs sont des anciens de SandForce) et l’a embarqué dans ce qu’il appelle des « blades », en fait des cartes de stockage Flash au format DIMM conçues sur mesure pour ses baies SkyHawk (un peu à l’image de ce que fait Violin Memory).  En maitrisant et en optimisant l’ensemble des composants de sa baie, Skyera a obtenu un système performant (le constructeur annonce 2,4 Go/s de bande passante et un plafond de 400 000 IOPS par nœud de 1U), mais aussi très dense et surtout très économique. Ainsi une baie avec 12 To de capacité brute est vendue aux environs de 48 000 $ tandis que la version la plus capacitive est proposée à 130 000 $ pour 44 To de capacité.

La baie supporte les protocoles iSCSI et NFS et inclut des fonctions de compression et de déduplication, des fonctions de chiffrement, dispose d’un mécanisme intégré de gestion de la qualité de service et est fournie avec des ports 10 Gigabit et 40 Gigabit intégrés. Selon Skyera, le coût au Gigaoctet après compression/décompression est inférieur à 3$, soit un niveau de coût comparable à celui d’une baie de disque.

La question qui se pose désormais est de savoir si HGST va réellement commercialiser les baies conçues par Skyera, ou s’il entend proposer la technologie à des tiers. Récemment on a par exemple vu Seagate mettre la main sur Xyratex et son savoir-faire en matière de baie de stockage pour proposer à ses clients OEM des sous-systèmes de stockage complets (Les appliances StorSimple de Microsoft sont fabriquées par Seagate et ce dernier fournit aussi ses systèmes ClusterStor à Dell, HP ou Cray). La réponse à cette question devrait être connue rapidement…

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close