Stockage : StorOne lance un bundle Seagate moins cher que HPE Nimble

L’éditeur du système de stockage TRU S1 a noué un partenariat avec le fabricant de serveurs pour proposer une machine qui ressemble à une baie milieu de gamme mais coûte 30 % moins cher.

Après s’être associé à Intel l’an passé pour proposer une baie de stockage très haute performance, StorOne, l’éditeur du système de stockage TRU S1, vient de dévoiler un nouveau partenariat matériel avec Seagate pour une solution plus abordable.

Suite de l'article ci-dessous

Le nouveau bundle consiste à installer le système TRU S1 sur un châssis de deux serveurs Exos AP de Seagate, à savoir un module de 5U qui mixe SSD et disques durs classiques, qui atteint ici 200 000 IOPS en nombre d’accès et qui offre une capacité de plus de 1 Po. Équipé du système TRU S1, le châssis serveur devient, au choix, un NAS ou un SAN iSCSI utilisable par les autres serveurs du réseau.

« Avec Intel, nous proposions une configuration qui atteignait 1 million d’IOPS par nœud. Cependant, les entreprises qui ont besoin d’un tel niveau de performances ne sont pas la norme. Nous avons décliné notre solution tout-en-un en une version que toutes les entreprises peuvent acquérir », indique par téléphone George Crump, le directeur de StorOne.

L’enjeu de StorOne est de prendre des parts de marché aux baies de stockage milieu de gamme de Dell EMC, Hitachi Vantara, HPE (Nimble Storage), NetApp et autres Pure Storage.

En l’occurrence, StorOne propose en entrée de gamme une configuration de 250 To à 113 000 dollars. Trois autres configurations sont listées dans le catalogue de l’éditeur : 642 To à 136 000 $, 887 To à environ 200 000 $ et 1,3 Po à un peu moins de 250 000 $. À noter que cette dernière version comprend 215 To sur SSD. Les machines préinstallées avec StorOne S1 sont disponibles chez les revendeurs habituels de Seagate. Ces tarifs seraient de 30 à 50 % moins chers que ceux de la concurrence.

Un système plus optimisé pour un matériel moins cher

StorOne revendique d’avoir mis au point le système de stockage le plus performant. Selon l’éditeur, TRU S1 serait en mesure de présenter aux machines du réseau des performances équivalentes à 90 % des performances cumulées de tous ses disques, tandis que les NAS et SAN concurrents plafonneraient à une bande passante équivalente à 20 % de la bande passante cumulée de tous leurs disques.

Le secret serait un système particulièrement optimisé, qui fonctionne seul sur la machine hôte, sans autre OS, et qui saurait utiliser au maximum les dernières fonctions des processeurs x86.

Le secret serait un système particulièrement optimisé, qui fonctionne seul sur la machine hôte, sans autre OS, et qui saurait utiliser au maximum les dernières fonctions des processeurs x86. Son acronyme TRU signifie d’ailleurs : Total Ressources Utilization.

TRU S1 repose sur un noyau Linux pour piloter les disques en tant que périphériques matériels. Mais passé le noyau, le système n’a plus rien à voir : toutes les fonctions liées au stockage – donc toutes les fonctions, en somme – sont propriétaires. Elles reposent sur des algorithmes hautement parallélisés dans lesquels les accès sur les ports réseau n’ont aucune incidence sur les accès au niveau des disques. Le système tire ici parti des deux serveurs installés dans le châssis Exos AP de Seagate, la machine s’apparentant en définitive à une baie de disques avec double contrôleur.

À titre d’exemple, la fonction d’erasure coding – une sorte de RAID à l’échelle d’une baie de disques, qui s’appelle d’ailleurs ici vRAID – est capable de communiquer avec tous les disques en même temps, plutôt qu’à tour de rôle, pour reconstruire les données en cas d’incident sur un disque. Alors qu’une telle reconstruction prend souvent plus d’une journée, StorOne prétend y parvenir en seulement deux heures, moyennant une capacité réduite à 55 % le temps de l’opération.  

La capacité est également extensible à chaud par simple ajout de tiroirs de disques Seagate à l’Exos AP, TRU S1 ayant là aussi été réécrit pour parfaitement supporter cette fonction. Le système va jusqu’à supporter les fonctions de chiffrements internes aux disques de marque Seagate.

Prouver que l’offre hybride reste compétitive par rapport au 100 % Flash

Dave Raffo, analyste au cabinet Evaluator Group, avoue être impressionné par les efforts fournis par l’éditeur ; il les qualifie de supérieurs par rapport à ceux des éditeurs de SDS (Software-Defined Storage).

« Manifestement, ils ont réécrit une version de leur système spécifiquement pour le serveur de Seagate. Au final, ils arrivent avec une baie comparable à une baie HPE Nimble, mais avec des performances supérieures pour un prix franchement inférieur », dit l’analyste, en expliquant que l’optimisation du système permet de faire l’économie d’éléments (processeurs, mémoire, disques…) plus chers.

Rappelons toutefois que HPE met en avant dans ses baies Nimble leur système de maintenance prédictive, InfoSight. Par ailleurs, le système TRU S1 ne dispose pas de tous les plugins dont les baies Nimble se servent, typiquement pour s’interfacer plus directement avec les services de stockage d’un cluster VMware ou avec les différentes solutions de sauvegarde.

« StorOne parle aux entreprises qui regardent avant tout le prix et les performances. Ce n’est pas une solution pour des applications critiques. »
Dave RaffoAnalyste, Evaluator Group

« StorOne parle aux entreprises qui regardent avant tout le prix et les performances. Ce n’est pas une solution pour des applications critiques. Ce qu’ils proposent aujourd’hui, c’est juste un bon système de stockage, qui fonctionne aussi bien pour les applications en production que pour les sauvegardes et qui ne casse pas les budgets », ajoute l’analyste.

Surtout, StorOne prouve que les baies de disques hybrides – mi-SSD, mi-disques durs – ont encore du potentiel. Depuis environ deux ans, les fournisseurs de stockage incitent plutôt les entreprises à leur acheter des modèles 100 % Flash, plus cher. « Le problème est que la promesse des prix en baisse des SSD n’est pas complètement tenue ; les tarifs ne cessent de fluctuer », observe Dave Raffo.

StoreOne propose lui aussi des configurations 100 % Flash ; c’est l’objectif du bundle lancé l’année dernière avec Intel, baptisé AFAn (« All-Flash Array.next », très certainement en référence aux baies AFA de son concurrent NetApp). Cette solution mixe des SSD Optane très rapides avec des SSD en NAND QLC pour un maximum de capacité au meilleur prix. En l’occurrence, au meilleur prix pour des SSD.

Pour approfondir sur SAN et NAS

Close