Progress place officiellement Telerik au coeur de son offre

Progress Software a publié la première version des outils de Telerik sous son ère. La mobilité devient un vecteur clé dans la croissance de l’éditeur d’OpenEdge.

Progress Software, acteur historique du monde du développement d’applications, commence 2015 sur la voie de la mobilité. Le groupe de Phil Pead (CEO) livre la première version de la plate-forme Telerik depuis le rachat de la société en octobre dernier pour quelque 262,5 M$.

Pour Progress, ce rachat marquait la volonté de se renforcer dans le développement mobile et de compléter son offre existante qui repose sur OpenEdge Mobile - une émanation mobile de sa plate-forme historique OpenEdge. Dans sa version 11.4, OpenEdge embarque également de nouveaux composants dédiés à la mobilité, nous avait expliqué un responsable du groupe lors de l’événement Progress Exchange 2014, comme une service de push de notifications ainsi qu’un mode de gestion des événements offline.

Telerik Platform s’appuie sur le framework open source Cordova (ex PhoneGap)

Evidemment, les outils de Telerik vont beaucoup plus loin. La Telerik Platform propose de gérer le cycle de vie complet des développements et du déploiement des applications mobiles en un format natif pour Windows, iOS et Android. La technologie s’appuie sur le framework Open Source Cordova, ex PhoneGap, placé dans la communauté Apache par Adobe.

Avec Telerik, Progress cherche à donner une extension mobile performante aux applications reposant sur OpenEdge, coeur historique du groupe, et ce via JavaScript.

Cette nouvelle version sous l’ère Progress a pour vocation d’accélérer et de faciliter les développements, explique la société. La solution met en avant des outils pour le testing d’applications mobiles dans le Cloud ainsi que pour le monitoring de performances. Un point très sensible dans le domaine de la mobilité.

Côté développeurs, Progress a souhaité renforcer le côté attractif de la plate-forme en proposant des méthodes de développement simplifiées. Telerik Platform intégre désormais une série de gabarits d’applications pré-cablés, ainsi qu’un nouvel outil (encore en bêta) baptisé Screen Builder. Celui-ci propose une approche de développement d’applications par assemblage de composants pré-intégrés, plaçant ainsi la solution plus près des métiers, explique Progress dans un communiqué.

La mobilité, un levier clé pour l'avenir de Progress

Pour Progress, la mobilité pourrait d’ailleurs bien constituer l’un des vecteurs de croissance à venir. Et ce alors que la société est encore en pleine réorganisation de ses activités.

Après avoir essuyé les plâtres d’une stratégie d’expansion trop acerbe, et s’être trop dilué, Progress s’est en effet recentré autour de trois divisions : "Data Connectivity and Integration", "Application Development and Deployment" et enfin "OpenEdge", socle historique du groupe autour duquel gravitent les autres technologies.

Le constat est aujourd’hui clair : OpenEdge est l’activité la plus rémunératrice de Progress. Elle pèse presque 297 M$ pour un CA total de 332,5 M$ sur l’exercice 2014. Une ligne plus que stratégique pour un éditeur dont les revenus évoluent peu d’une année sur l’autre. En 2013, le CA du groupe avait atteint 334 M$.

La mobilité, tout comme le Cloud, devraient ainsi constituer un nouveau moteur de croissance pour le groupe et alimenter les activités "Application Development and Deployment". Très récentes, elles ne pèsaient qu’un peu plus de 1 M$ en 2014.

Pour approfondir sur Outils de développement

- ANNONCES GOOGLE

Close