Intel boucle son année 2014 sur d'excellents résultats

Un marché du PC en hausse et un marché des serveurs toujours aussi dynamique ont permis à Intel de boucler une année faste. La mobilité reste un point noir pour le fondeur.

Intel Corporation présenté hier des résultats en forte progression pour son année fiscale 2014, avec un CA en hausse de 6 % (à 55,9 Md$) et un bénéfice net en hausse de 22 % (à 11,7 Md$). Le numéro un mondial des semi-conducteurs a peut-être raté le virage de la mobilité, mais il se rattrape plutôt bien sur le marché des serveurs et des postes de travail.

La reprise du marché des PC et de dynamisme du marché des datacenters ont dopé l'activité d'Intel

Sur l’ensemble de l’année 2014, la division PC d’Intel, qui commercialise notamment les puces Atom, Pentium et Core a ainsi enregistré des ventes en hausse de 4 % à 34,7 Md $, tandis que le groupe DataCenter voyait ses ventes poursuivre leur course en avant avec 18 % de hausse sur un an (la division produit notamment les puces Xeon et certaines puces Atom destinées au marché des serveurs, ainsi que des puces et équipements réseau). L’activité internet des objets a vu son revenu progresser de 19 % à 2,1 Md$ et les services et le logiciel ont progressé de 1 % sur un an. 

Ce dynamisme devrait logiquement se poursuivre au cours des prochains trimestres, le fondeur ayant largement renouvelé son offre de puces Core et Xeon récemment et préparant des nouveautés pour ces puces Atom

La mobilité reste le point faible d'Intel, qui n'a pas trouvé la solution face aux puces ARM

Sans surprise la division mobilité à connu une année encore plus catastrophique que l’année précédente avec des ventes et baisse de 85 % et des pertes abyssales. Désormais fusionnée avec la division PC, elle ne devrait plus faire honte à Intel en 2015, même s’il y a fort à parier que le fondeur continuera à subventionner lourdement ses puces mobiles afin d’encourager leur adoption face aux puces ARM par les fabricants de terminaux nomades.

Notons que pour le dernier trimestre 2014, les ventes de la division PC ont progressé de 3 %, tandis que celles du groupe datacenter bondissaient de 25 %. La division mobile a quant à elle enregistré un CA négatif (Intel a donc payé les fabricants de téléphones et tablettes pour qu’ils utilisent ses puces, ce qui est le comble de la vente à perte). Le logiciel et les services ont quant à eux reculé de 6 %.

Pour approfondir sur Mobilité

- ANNONCES GOOGLE

Close