Fizians lève 700 000€ pour accélérer son développement

Créateur de la technologie de stockage distribuée RozoFS et d'une technologie d'erasure coding originale, Fizians vient de lever ses premiers fonds pour accélérer son développement à l'international

Fizians, un éditeur français basé à Nantes vient d’opérer une première levée de fonds de 700 000€ pour accélérer le développement de sa technologie de stockage distribuée s’appuyant sur un code à effacement (erasure code) basé sur la transformée mojette et issu d’un transfert de technologie du laboratoire IRRCyn-CNRS.

RozoFS s'appuie sur une technique d'erasure coding originaleRozoFS s'appuie sur une technique d'erasure coding originale

Une technologie de stockage distribuée qui tire partie d'un code à effacement avancé

Le code sur lequel s’appuie Fizians pour son système de fichiers distribué RozoFS permet de lever l’un des obstacles que rencontrent aujourd’hui les éditeurs de solutions de stockage objet avec les codes à effacement : leur performance se dégrade lorsque l’on stocke des objets de petite taille. Ce qui fait qu’en général, les codes à effacement sont plutôt utilisés pour l’archivage de données à fort volume tandis que la réplication est privilégiée pour les objets de petite taille.

Avec son code à effacement, Fizians offre des performances élevées dans la plupart des scénarios ce qui a permis de généraliser l’usage de la technologie à l’ensemble des données dans son système de fichiers. De ce fait, RozoFS promet non seulement un bien meilleur usage des capacités brutes de stockage à sa disposition, mais aussi un niveau de disponibilité très élevé, le tout avec une aptitude au scaling-out séduisante (quoique dans la version actuelle, les propriétés de scale-out apparaissent meilleures en lecture qu’en écriture séquentielle, au vu des premiers tests de performance publiés par la firme).

Financer le développement à l’international

Les fonds levés par Fizians ont pour but de soutenir le déploiement commercial RozoFS en Europe et en Amérique du Nord où la firme vient d’ouvrir une filiale En France, Fizians est pour l’instant hébergé sur le Campus de Polytech Nantes et compte parmi ses clients le  CNED, le groupement de laboratoires Carmin, Nantes Métropole et la société du Puy du Fou. La firme vient aussi de signer un accord de distribution avec l’intégrateur Concat l’un des grands de l’intégration d’infrastructures en Allemagne. Dans l’hexagone, la firme s’est aussi appuyée sur l’intégrateur Pentasonic basé à Nantes et membre du réseau d’intégrateurs Resadia. Il faudra sans doute bien plus que ces premiers 700 000€ si Fizians veut se développer avec succès sur le marché à couteaux tirés du stockage distribué.

Fizians n’est pas le premier français à se lancer dans le stockage distribué. Active Circle avait en son temps essayé de percer à l’international après avoir levé 7 millions d’euros 2008. Mais après de multiples errements et déboires financiers (et surtout après avoir laissé sa chemise aux États-Unis pendant la crise), la firme a finalement été reprise pour une bouchée de pain par OODrive en 2014. Plus récemment c’est Scality qui a repris avec succès le flambeau, avec sa technologie de stockage objet Ring. La firme, née en France et qui y a toujours sa R&D, s’est implantée avec succès à San Francisco et à pour l’instant levé 35 M$. Elle compte aujourd’hui près d’une centaine d’employés et connaît une croissance rapide. Souhaitons à Fizians de connaître un succès similaire…

Pour approfondir sur Stockage objet

- ANNONCES GOOGLE

Close