Etudes TechTarget 2015 : DSI et décideurs IT dans quels domaines vos pairs investiront-ils en 2015

A l’occasion du prochain événement RIO Summit qui se tiendra le 26 mars prochain à Paris, TechTarget France présentera une étude sur les investissements IT. Voici quelques points clés, livrés en avant-première.

La croissance de l’IT semble redémarrer pour 2015. C’est du moins l’avis partagé par différents cabinets d’études comme IDC, que nous avons interrogé récemment,  ou encore  de PAC qui prévoit une croissance de  1,1 %  cette année et de 1 ,5 % en 2016 en France.

La croissance des investissements informatiques semble s’accélérer en France et c’est plutôt une bonne nouvelle au regard des grands enjeux numériques auxquels les entreprises françaises vont être confrontées. Sur le terrain, il semble que le mouvement soit bien engagé également pour cette année. Notre dernière étude sur les stratégies d’investissements de près de 250 grandes et moyennes entreprises indique que la proportion de celles qui pensent faire progresser leurs budgets informatiques significativement pour 2015 est beaucoup plus importante cette année que l’année dernière.

Les infrastuctures, coeur des investissements IT

Mais surtout, au-delà  de ces tendances économiques, il semble que la transformation numérique et la montée en puissance de nouvelles technologies poussent les directions informatiques à privilégier des domaines d’investissements d’infrastructures largement laissés en jachère ces dernières années, comme le réseau, la mobilité ou encore les applications de CRM et décisionnelles. Des thèmes qui sont au cœur des modèles du numérique mais aussi du développement d’environnements informatiques complexes, comme celui lié à l’internet des objets.

L’après-Cloud semble se dessiner dans les stratégies d’investissements des décideurs IT.  Le Cloud étant aux yeux des décideurs que nous avons interrogés l’étape préliminaire à une meilleure hiérarchisation des applications critiques et non critiques dans la cadre de cette transformation numérique globale. Ce qui devrait se traduire par des investissements massifs sur les infrastructures serveurs et stockage  en fin d’année 2015 et cette fois-ci non pas dans la perspective d’une réduction des coûts informatiques dans le cadre la migration vers le Cloud mais dans la perspective de l’absorption des investissements applicatifs à déployer en 2016.

Pour en savoir plus sur cet événement et cette étude cliquez-ici 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close