Cloud : des tendances à suivre en 2015

Paas, Cloud hybride, analytique, Shadow IT. Autant de tendances que l’on retrouvera en 2015 autour de la thématique du Cloud.

Observer 2014 pour anticiper 2015. Nos confrères de SearchCloudComputing ont entrepris de regarder ce qui s’est passé en 2014 ainsi que l’intérêt de leurs lecteurs sur le thème, pour dégager quelques tendances qui pourraient rythmer le marché du Cloud en 2015.

Il n’est pas surprenant que le PaaS soit une des thématiques les plus populaires consultées en 2014, mais également les systèmes de RH Cloud, et inévitablement les applications dans le nuage. Quels impacts cela aura-t-il en 2015 ?

1 – PaaS

Il est désormais incontestable que le PaaS sera aussi populaire que ses services Cloud sœur, le SaaS et le IaaS. En 2014, cela a bien été le cas, cependant « certains sont restés en retrait, sceptiques, et attendent que le PaaS devienne le plus important des trois », commente John Rymer, vice-président et analyse principal chez Forrester. « Oubliez le. Toutes ces catégories progressent car le Cloud monte en puissance. La  marée montante fait avancer  tous les bateaux. »

Parmi les sujets qui ont été au cœur des préoccupations des entreprises en 2014, on retrouve le PaaS privé, la confusion autour de ce concept et les différences entre PaaS public et privé. D’une certaine façon, le Paas a donné du fil à retordre au IaaS et SaaS en termes de popularité.

Les experts ne s’attendent pourtant pas à une progression diu modèle de distribution en 2015. « Nous allons assister à une adoption plus importante des technologies de PaaS en entreprise, mais les projets démarreront avec des conteneurs comme Docker, dans des Clouds privés », soutient Al Hilwa, directeur chez IDC.

Selon lui, l’industrie va vraiment commencer à considérer les technologies de conteneurs en 2015 avec pour ambition de porter vers le Cloud les nouvelles applications ainsi que leur parc applicatif historique

2 – Le futur du Cloud

Dès 2013, chez nos confrères de SearchCloudComputing, Tom Nolle, expert du secteur,  expliquait que « les notions de IaaS, PaaS, et SaaS, de l’hybride, public ou privé, sont des éléments évolutifs qui empêche la révolution du Cloud… Il s’agit juste d’une affaire de coût le plus adapté ». Les stratégies dans les entreprises ont aujourd'hui certes évolué, mais le raisonnement semble être toujours le même.

« Les architectes en entreprise ainsi que les développeurs doivent aujourd’hui réfléchir à comment tisser le Cloud autour de leur parc applicatif en place dans l’entreprise. Les stratégies autour du Cloud hybride représentent bien un lien entre ce que sont les entreprises actuellement et où elles veulent faire évoluer leurs applications demain », résume Paul Turner, vice-président du marketing chez Adaptive Insights.

En 2015, le Cloud devrait donc se consommer dans son modèle hybride, plus adapté au rythme des entreprises, et surtout à leur véritable contrainte.

3 – Watson

Retour en 2011. Lors d’un jeu télévisuel (Jeopardy), un super-ordinateur nommé Watson parvient à remporter l’épreuve et fait les gros titres. En 2014, cela a de nouveau été le cas. Watson est aujourd’hui devenu une division à part entière chez IBM – la création d’une nouvelle division est rare chez Big Blue. Cette entité commercialise des services d’analyse de données, d’analyse prédictive, opère dans un environnement d’informatique cognitive, très chère à IBM. Le tout évidemment dans un environnement Cloud.

George Lawton, expert du secteur et contributeur chez nos confrères, s’est entretenu avec IBM sur l’importance de Watson dans  le contexte actuel. « Jeopardy a fait la démonstration qu’une machine pouvait aller au-delà de ce qu’on connaissait, soit piloter la complexité du langage humain », a soutenu Steve Gold, vice-président du Watson Group chez IBM.

Avoir recours à un système informatique qui peut interpréter le langage et le texte humain a la capacité de révolutionner les applications Internet, selon lui.

IBM a ainsi annoncé trois nouvelles applications, IBM Watson Discovery Advisor, Watson Analytics et Watson Explorer. Surtout ce qui est important, c'est le potentiel et le futur des systèmes comme Watson.

« D’ici à 5 ans, les entreprises pourront interroger un  terminal mobile en langage naturel et obtenir une réponse directe – ou un résultat  déclenchant une action directe ou un événement dans un dialogue interactif », commente Jamie Popkin, vice-président chez Gartner.

Le Cloud en 2015 ?

En 2015, attendez vous à ce que les développements qui privilégient le mobile soient une priorité et par conséquence, utilise le Cloud comme socle de base à des fonctions de synchronisation et de gestion des accès et des rôles notamment. La croissance des apps, qui conjuguent donc ces deux thématiques imbriquées, n’est pas près de ralentir.

Le Cloud aura également des répercutions sur les autres départements de l’entreprise qui ne sont pas le service IT. Une tendance déjà fortement marquée par le concept du Shadow IT qui consiste à contourner la DSI et utiliser des applications Saas.

Les populaires solutions de gestion RH font partie de ces applications qui ont connu une modernisation avec le Cloud. Et le mouvement devrait logiquement se poursuivre en 2015.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close