Le label ScoreFact s’attaque à la BI et au Big Data

L’agence de certification notait les intégrateurs dans l’ERP, la GPAO et le CRM. Face à la demande du marché, visiblement en manque de repères, elle étend doucement sa méthode à l’analytique. Les nouveaux labélisés seront tous connus en septembre.

MaJ du 9 février : article augmenté des précisions du DG de ScoreFact sur la méthode de notation, sur les objectifs 2018 de certifications dans la BI et les solutions concernées, et sur la communication des résultats en septembre. 

ScoreFact est une agence indépendante de certification IT créée en 2012. Après avoir fourni des informations aux cabinets de M&A (Fusions & Acquisitions), son ambition est aujourd’hui de créer un standard de qualité dans les logiciels B2B. Sa méthode consiste à auditer les clients finaux (3.320 en 2017) via des formulaires ou des appels téléphoniques. En fonction du taux de satisfaction généré par un algorithme, ScoreFact décerne depuis 2016 un « niveau de certification » aux prestataires qui lui ont commandent un audit. En tout cas aux plus vertueux puisque dans 43% des cas, l’agence ne décerne pas de labellisation.

Un label qui comble un vide en France

Plus exactement, l’entreprise évalue un binôme. Il ne s’agit pas de noter les solutions IT ou une ESN, mais de déterminer quel prestataire/intégrateur fait du bon travail sur une solution précise. « Une entreprise en phase d'investissement peut ainsi valider que le prestataire X est compétent sur la solution Y », confirme le LinkedIn de l’entreprise.

Scorefact appuie ses études sur onze critères parmi lesquels les compétences d’intégration et de conseil du prestataire, sa relationnel client, le respect des cycles et la réussite des projets, l’honnêteté des engagements pris en avant-vente, la compétence produit, l’efficacité du support ou encore la capacité à gérer les crises.

L’organisme « écoute » également l’évolution de la perception des clients en fonction des dates de mises en oeuvre en collectant des données à 3 ans, de 1 à 3 ans et moins de 12 mois.

 

 

La certification est en train de gagner en notoriété. Elle remplit en tout cas un vide dans l’écosystème français. « Il existe beaucoup de certifications dédiées aux produits IT, mais pas aux prestations IT en France », expliquait au MagIT Hélène Dumas, directrice générale de Cosmo Consult, un intégrateur Dynamics NAV labellisé par ScoreFact.

De l’ERP et du CRM à la BI et au Big Data

Jusqu’à présent, ScoreFact s’était focalisé principalement sur les solutions ERP et CRM ainsi que sur la GPAO. Mais face à l’appétence des clients finaux, l’agence se penche également depuis peu sur la BI et le Big Data (18% des consultations sur le moteur de recherche de ScoreFact concerneraient ce domaine).

Actuellement, trois prestataires BI sont en cours d'audit. L’objectif pour 2018 est de « certifier les 15 meilleurs prestataires BI du marché français [...] certainement et principalement sur Microsoft Power BI, Report One, SAP BO » et un ou deux autres, précise au MagIT Raphaël d'Halluin, DG de ScoreFact. 

Les contacts avec les acteurs du marché de la BI ont déjà débuté puisqu’ils ont démarré en septembre 2017. Une première certification a même déjà été attribuée au duo Projetc BI/Report One (un éditeur français qui propose des outils à intégrer à Excel pour les PME-PMI).

« La BI est un secteur compétitif. Je pense que les clients attendent qu’on simplifie leur processus de choix en leur donnant de la matière. ScoreFact combine beaucoup d’informations dans un label », vante le PDG de Project BI. Le dirigeant y a un moyen de promouvoir « à la fois nos résultats et notre volonté de relations basées sur la transparence ». Il a également constaté une augmentation immédiate de ses « leads entrants », ce qui tendrait à prouver, dans la BI, le manque décrit dans l’ERP par la directrice générale de Cosmo Consult.

Un outil de benchmark pour les clients et d’audit pour les prestataires

Cosmo Consult notait un autre bénéfice au processus de labellisation, au-delà des retombées commerciales. L’intégrateur de l’ERP de Microsoft avait, au départ, commandé un audit pour réaliser une cartographie interne « dans une démarche de progrès continu » expliquait alors Hélène Dumas. Au final, les retours de Scorefact lui ont permis de mettre en lumière des zones d’amélioration. L’intégrateur devrait d’ailleurs poursuivre sa démarche en renouvelant son audit plusieurs fois par an pour suivre les progrès effectués. Et viser le label « Excellent ».

Scorefact décerne en effet trois labels : « Promising » pour les prestataires qui démarrent et qui disposent donc d’une base de clients réduite, « Expert » le cœur de cible de l’agence, et « Excellent » qui est très rarement attribué et que seuls quelques prestataires peuvent atteindre.

Chaque année, une cérémonie officielle sera organisée en septembre pour remettre les récompenses des labellisés - dont ceux dans la BI donc - lors du Salon Solutions. En 2018, celui-ci se tiendra du 24 au 26 septembre.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et ses partenaires. Si vous résidez hors des Etats-Unis, vous consentez à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis. Politique de confidentialité

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close