Jr Casas - Fotolia

HebdoIT : la semaine vue par LeMagIT (16 février)

L'Assemblée Nationale s'intéresse à la Blockchain - Oracle lance son Cloud en Chine - Le Cloud interne de Walmart, futur AWS en puissance - Rachat : Broadcom et Qualcomm acceptent de se voir - Et aussi...

Chaque semaine, LeMagIT synthétise les faits qui marquent le monde de l’IT B2B.

Lundi : Oracle chez les chinois

Lundi, Oracle a officialisé d'un coup l'ouverture de 12 nouveaux datacenters (et donc de nouvelles zones) pour accompagner sa stratégie Cloud.

Ces datacenters seront répartis sur plusieurs continents. Plus précisément en Inde, au Japon, en Arabie Saoudite, à Singapour, en Corée du Sud, à Amsterdam, en Suisse et au Canada.

Aux Etats-Unis, Oracle ouvrira deux centres de données spécialement dédiés aux services de sécurité américain.

Enfin, l'ouverture d'un datacenter en Chine marque le début de l'aventure Cloud de l'entreprise de Larry Ellison dans l'Empire du Milieu.

Mercredi : Blockchain au Palais Bourbon

L'Assemblée Nationale a lancé mercredi une mission d’information sur les usages des « bloc-chaînes » (sic) et « autres technologies de certification de registres ».

Elle réunit 17 membres issus de trois commissions permanentes (Affaires économiques, Lois et Finances). Elle sera présidée par Julien Aubert (LR).

Ses deux deux co-rapporteurs sont Jean-Michel Mis (REM) et Laure de La Raudière (UAI) qui soutient depuis plusieurs années le logiciel libre dans l'administration. Cinq autres femmes font parti de cette mission (Coralie Dubost, Typhanie Degois, Paula Forteza, Christine Hennion et Barbara Bessot Ballot, toutes REM). Soit une parité de 35%.

Un premier point sera fait dans un mois et demi. Un rapport sera rendu dans les 6 à 7 mois.

La mission tentera d'auditer les nouveaux usages rendus possibles par les blockchains. Elle déterminera également les questions politiques qu'elles peuvent poser et se penchera sur le moyen de les démocratiser.

Un peu plus tôt, c'est la commission européenne qui, après une phase d'études en 2017, avait conclu à la pertinence de la technologie. Pour approfondir son analyse, la commission a lancé le 1er février un « Observatoire de la Blockchain » sous l'égide de la député bulgare Mariya Gabriel et du député allemand Jakob von Weizsäcker.

Un but commun de cet observatoire (qui est aussi un « Forum » (sic)) et de la mission françaises est de ne pas se laisser distancer sur cette tendance émergente et de ne pas reproduire les erreurs qui ont amené le Vieux Continent à être un acteur secondaire dans beaucoup de domaines du numérique.

Le Cloud interne de Walmart, futur AWS en puissance

Mercredi encore, Walmart s'est félicité de sa stratégie Cloud. On savait que les grands de la distribution se détournaient d'Amazon (AWS) depuis son rachat de Whole Food. Mais le géant américain du « magasin en dur » (alias «brick & mortar ») est allé un pas plus loin. Il ne confie que ses données non critiques aux autres Clouds publics. Pour le reste, le n°1 américain de la distribution a construit sa propre infrastructure (six fermes de serveurs). Résultat, 80% de ses usages Cloud sont aujourd'hui internalisés.

Anecdotique ? Pas vraiment. Une certaine tendance à « décloudifier » (cf. Cdiscount du groupe Casino en France) et a ré-intégrer la couche infrastructure dans sa stratégie (cf. Dropbox) apparait.

En tout état de cause, cette semaine Walmart a montré sa satisfaction d'avoir choisi cette stratégie, certes couteuse (en plus des 6 méga-datacenters, la société en possède 75 "petits"), mais qui lui permet de gérer l'information clients de bout en bout.

Pour certains actionnaires et analystes, la suite logique de l'histoire est que Walmart louera à terme une partie de ses ressources à des tiers, comme Amazon avec AWS avant lui.

« La bataille entre Walmart et Amazon s'est déroulée sur tous les terrains, le Cloud en est la toute dernière ligne de front », analyse Kerry Liu, directeur général de Rubikloud Technologies (qui édite des services d'AI pour le commerce).

« Ils devront trouver un moyen de monétiser l'activité cloud qu'ils sont en train de créer, tout comme l'a fait AWS », confirme Charles Sizemore de Sizemore Capital Management, actionnaire de Walmart.

Questionné par Reuters, le distributeur n'a pas confirmé. Mais plus intéressant, il n'a pas non plus démenti vouloir jeter une pierre dans le jardin de son e-concurrent. Une possibilité d'autant plus pertinente que AWS est aujourd'hui la première source de profits d'Amazon.

Mercredi : Broadcom et Qualcomm acceptent de se voir

Broadcom a rencontré Qualcomm, ce mercredi, pour discuter de son offre - revue à la hausse - de 121 milliards de dollars.

Aucune des parties n'a commenté la rencontre, mais des sources ont confié à Reuters que les dirigeants de Broadcom avaient quitté la réunion après deux heures avec l'impression « d'avoir été écoutés, mais que leurs homologues n'avaient pas vraiment pris part à la discussion ».

C'est la première fois que les deux fondeurs se parlent de ce qui serait la plus grosse acquisition jamais réalisée dans le secteur technologique.

Et aussi cette semaine

Le rachat de Cedexis va permettre à Citrix de doper son offre réseau.

Dans le cadre de la modernisation de l'Etat, la Cour des comptes a ré-affirmé le rôle clé des logiciels libres.

Qualcomm a livré des puces 5G pour remplacer la fibre et les réseaux privés.

Une étude du MagIT montre que le SaaS peine encore à séduire les entreprises françaises

Et alors que les Jeux Olympiques ont été victime d'une cyber-attaque, la question se pose de savoir si Atos a suffisamment protégé ses systèmes

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close