Microsoft ouvre officiellement ses datacenters Azure en France

Microsoft a profité d'un événement hier à Paris pour officialiser la disponibilité de ses services Azure via deux nouvelles régions en France, à Paris et Marseille. LeMagIT revient sur les services disponibles et sur les extensions à venir pour Azure dans la zone EMEA.

Microsoft a annoncé hier l’ouverture officielle de ses deux nouvelles régions Azure en France, baptisées France Centre et France Sud. Ces deux nouvelles régions s’appuient respectivement sur trois datacenters à Paris et un datacenter à Marseille. L’ouverture porte à 50 le nombre actuel de régions Azure dans le monde. Il est à noter que les datacenters de l’éditeur en France supporteront non seulement des services Azure, mais aussi les services Office 365.

En déployant trois datacenters en région parisienne, Microsoft vise à garantir un taux de disponibilité de 99,99 % pour l’ensemble de ses services. L’objectif est d’assurer un fonctionnement continu de l’infrastructure même en cas de défaillance complète d’un des sites.

Selon Microsoft, le datacenter marseillais a pour but de secourir les services hébergés à Paris en cas de défaillance complète — quoiqu’improbable, note l’éditeur —, de la région France Centre. Le site marseillais, localisé dans les datacenters d’Interxion dans la capitale provençale, permet aussi de délivrer les services Office 365 aux clients du sud de la France, avec une latence inférieure à celle des sites parisiens.

Répondant à une question du MagIT, Microsoft indique que ses datacenters français permettront de délivrer les principales offres du cloud Azure. La liste complète des services disponibles est la suivante :

  • API Management
  • App Service
  • Application Gateway
  • Azure Cosmos DB
  • Azure Monitor
  • Azure Portal
  • Azure Resource Manager
  • Azure Service Manager (RDFE)
  • Backup
  • Batch
  • Cloud Services
  • Event Grid
  • Event Hubs
  • ExpressRoute
  • Key Vault
  • Load Balancer
  • Notification Hubs
  • Redis Cache
  • Service Bus
  • Service Fabric
  • Site Recovery
  • SQL Database
  • Storage
  • Virtual Machine Scale Sets
  • Virtual Machines
  • Virtual Network
  • VPN Gateway

On note l’absence des services de conteneurs les plus récents (dont AKS) ainsi que celle de plusieurs services de mobilité. Plusieurs grands services de base de données, dont Azure Datawarehouse sont aussi aux abonnés absents, de même que la plupart des outils analytiques et de BI, comme HD Insight (le service Hadoop/Spark), Azure Data Lake, Stream Analytics ou Data Factory. La plupart des services de machine learling et d’IA sont aussi absent de la liste communiquée par Microsoft (alors que l’IA est l’un des axes forts mis en avant par la firme dans son programme start-ups en France).

Rappelons côté connectivité, que les services Express Route qui permettent à une entreprise de bénéficier d’une connexion directe et sécurisée aux datacenters Microsoft Azure sont disponibles en France via les opérateurs Colt, Intercloud, Interxion, Equinix et Orange.

D’autres datacenters sont actuellement en préparation pour la zone EMEA. Une nouvelle région devrait ainsi prochainement ouvrir en Suisse (avec des datacenters à Genève et Zürich). Deux nouveaux sites devraient aussi voir le jour en Allemagne. Des datacenters Azure sont aussi prévus à Abu Dhabi et Dubai d’ici au début de l’année 2019.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close