www.marseille-port.fr

Microsoft et Amazon AWS auraient choisi Interxion pour leurs datacenters français

Selon nos confrères du site marseillais Made In Marseille, Microsoft et Amazon AWS seraient sur le point d'implanter une partie de leurs infrastructures françaises dans les datacenters marseillais d'Interxion.

Mise à jour : Amazon nous a contacté via son agence de relations presse pour indiquer que ses trois datacenters français seraient en région parisienne, démentant explicitement les propos de Didier Parakian, l'adjoint au maire de Marseille. La firme s'est refusée toutefois à indiquer si elle utilisait ou non les datacenters d'Interxion en France.

Selon des informations recueillies par nos confrères du site d’information local Made in Marseille, c’est Interxion qui devrait obtenir le juteux contrat d’hébergement des datacenters d’Amazon AWS et Microsoft en France. 

L’opérateur de datacenters, qui a récemment rénové l’ex NetCenter de SFR à Marseille (rebaptisé MRS1) pour en faire sa porte d’entrée vers le Sud de la Méditerranée a obtenu en mars 2016 la possibilité d’étendre sa capacité d’hébergement en rénovant de vieux entrepôts et l’ancienne base sous-marine situés sur le grand port maritime de Marseille. Cette capacité accrue devrait lui permettre d’héberger à Marseille une partie des capacités françaises des deux géants américains du cloud, ainsi qu’une partie de l’infrastructure française de FaceBook.

À la fin du mois de septembre, Amazon AWS a annoncé son intention d’ouvrir des capacités d’hébergement en France, en se bornant à indiquer qu’il offrirait trois zones de disponibilité, mais sans préciser où il implanterait ses datacenters. Microsoft l’a imité lors de son événement Microsoft Experiences en annonçant l’ouverture de deux datacenters en France pour Microsoft Azure.

Marseille : des datacenters et un carrefour télécoms

Les deux concurrents pourraient finalement avoir quelque chose en commun : les capacités d’hébergement d’Interxion à Paris et Marseille. Interrogés par nos confrères de Made in Marseille, Didier Parakian, l’adjoint au maire de Marseille délégué à l’économie et aux relations avec le monde de l’entreprise, indique en effet que Microsoft, FaceBook et Amazon devraient utiliser des milliers de mètres carrés d’hébergement à Marseille, tout en précisant laisser à Fabrice Coquio, le patron d’Interxion le soin d’officialiser la nouvelle (oups !!!).

Les datacenters marseillais d’Interxion présentent l’intérêt d’être géographiquement distants de ceux de Paris ,ce qui permet d’envisager des configurations hautement disponibles réparties géographiquement. La latence n’est pas vraiment un obstacle puisque sur les liens télécoms les plus rapides entre Paris et Marseille, la latence est de l’ordre de 5ms entre les deux villes.

Le fait que Marseille accueille aussi plusieurs câbles sous-marins vers l’Afrique, l’Asie et le Moyen-Orient (son SeaMeWee 4 & 5, IMEWE et Seacom) fait aussi de la ville un point idéal pour desservir le nord de la méditerranée et le proche orient en services cloud.

Il est à noter qu’Interxion a déjà obtenu l’hébergement des datacenters de Salesforce en France et que la firme offre aussi des services d’interconnexion rapide aux clouds de Microsoft (via ExpressRoute) et d’Amazon AWS (via Direct Connect). À ce jour, les deux fournisseurs cloud n’ont toutefois pas officiellement confirmé le nom du prestataire chez lequel ils comptent héberger leurs infrastructures en France.

(Crédit photo de une : Port de Marseille)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close