Toshiba dévoile trois nouvelles familles de SSD NVMe et SATA en NAND 3D 64 couches

Le fabricant japonais conforte son offre de SSD NVMe avec deux nouvelles familles de disques conçus pour le marché des serveurs et dévoile une nouvelle ligne de SSD SATA. Toutes ont en commun l'utilisation des derniers modules flash NAND 3D à 64 couches du constructeur

Toshiba a dévoilé cette semaine de nouvelles séries de SSD NVMe et SATA, qui utilisent la dernière technologie de mémoire flash NAND 3D à 64 couches du constructeur.

La famille de SSD Toshiba CD5, au format U.2 (2,5 pouces), est disponible en capacités 960 Go, 1,92 To, 3,84 To et 7,68 To. Les disques CD5 consomment entre 9 et 14W en fonctionnement et peuvent délivrer des performances maximales de 35 000 IOPS en écriture aléatoire de blocs de 4K et de 500 000 IOPS en lecture aléatoire (pour la version de 7,68 To). Le MTBF (temps moyen avant panne) annoncé pour ces disques est de 2,5 millions d’heures. Leur endurance est légèrement inférieure à une écriture complète par jour et la garantie constructeur est de 5 ans.

La famille CD5 est complété par la nouvelle série de SSD XD5 au format compact M.2 (dans des capacités de 1,92 To et 3,84 To). Les SSD XD5 consomment environ 7W en fonctionnement et délivrent des performances maximales de 21 000 IOPS en écriture aléatoire de blocs de 4K et de 240 000 IOPS en lecture aléatoire. Le MTBF annoncé est de 2 millions d’heures. L’endurance et la garantie constructeur sont identiques à celles des disques CD5.

Des SSD qui se destinent pour l'essentiel au marché des serveurs

Selon le fabricant nippon, les deux familles de SSD sont conçues pour être utilisés dans des datacenters pour des applications intensives comme les base de données, la virtualisation ou l’analytique Big Data. Toshiba a indiqué s’attendre à vendre une portion significative de ses SSD au format M.2, un format de plus en plus adopté dans les serveurs denses ou les serveurs de bordure.

Les nouveaux modèles viennent compléter un portefeuille de SSD NVMe qui comprend déjà une ligne de SSD NVMe haut de gamme à deux ports PCIe pour le marché du stockage d’entreprise. Toshiba estime que la plus grande partie des ventes des SSD NVMe CD5 s’effectuera dans des serveurs traditionnels ou hyperconvergés et non pas dans des baies de stockage. Le constructeur souligne d’ailleurs que le prix de ces disques à un seul port PCIe sera proche de celui des disques SATA actuels, ce qui devrait accélérer leur adoption dans les serveurs les plus récents.

Parallèlement à ces disques NVMe, Toshiba a également annoncé de nouveaux SSD SATA, les HK6-DC. Disponibles dans des capacités de 960 Go, 1,8 To et 3,6 To, ces dispositifs de stockage consomment 5W et délivrent des performances maximales de de 85 000 IOPS en lecture aléatoire. L’endurance et la garantie constructeur sont identiques à celles des disques NVMe du constructeur.

Les SSD XD5 seront disponibles en mai, tandis que les modèles CD5 et HK6-DC arriveront en juin.

Pour approfondir sur Flash

- ANNONCES GOOGLE

Close