willcao911 - Fotolia

Scada/ICS : l’intérêt pour les jeunes acteurs innovants ne faiblit pas

Les levées de fonds se sont multipliées ces derniers mois, jusqu’auprès de spécialistes des équipements pour systèmes de contrôle et de commande industriels. De quoi notamment permettre de financer les ambitions d’extension géographique.

C’était il y a quelques semaines : Claroty recevait un investissement de 60 M€ de Schneider Electric, Siemens et Rockwell Automation. Depuis, Siemens a retenu la jeune pousse comme partenaire stratégique pour la détection d’anomalies dans les systèmes d’information opérationnels. Plus tôt cette année, le groupe allemand a également conclu un accord de distribution mondial avec Sentryo ; ce dernier avait signé l’an passé un partenariat avec Schneider Electric, ainsi qu’avec Vinci Energies.

Pour mémoire, la plateforme de Claroty avait été saluée par l'architecte sécurité en chef de Schneider Electric, à l’occasion de la conférence S4, fin janvier à Miami. Il y soulignait alors la capacité de Claroty à détecter le maliciel Triton. La plateforme s’était par ailleurs imposée au S4 comme la solution de référence pour la supervision réseau des environnements industriels, devant Nozomi Networks.

Mais le cas de Claroty n’est pas isolé : il s’avère symptomatique d’un engouement certain dont profite tout un éventail de spécialistes. Fin février dernier, CyberX a ainsi annoncé une levée de fonds de 18 M$. Sa solution est désormais intégrable avec RSA NetWitness et le framework applicatif de Palo Alto Networks.

Un peu avant, c’est Nozomi Networks qui annonçait une levée de fonds de 15 M$. De quoi notamment financer ses ambitions de croissance. La jeune pousse vient de signer un partenariat avec SecureLink pour la distribution de ses produits entre Allemagne, Autriche et Suisse.

Indegy, identifié comme « cool vendor » du domaine l’an dernier par Gartner, a reçu début juin une quantité non dévoilée d’argent frais. Cette année, ce sont Dragos, Siga, Sentryo, et Xage, en particulier, qui ont été ainsi distingués par le cabinet. La dernière levée de fonds de Dragos remonte à août 2017, pour un montant de 10 M$.

Dans le même temps, Waterfall Security vient de décrocher la certification de sécurité de premier niveau (CSPN) de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) pour sa passerelle de sécurité unidirectionnelle.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close