HCM : Cegid promet un Core RH pour 2019

Le SIRH est l'un des trois piliers stratégiques du nouveau Cegid. Lors de son premier grand évènement annuel, l'éditeur a promis de lancer une offre complète, alliant paie, gestion de talents et Core HR. Pour son DG, Cegid a le potentiel d'un leader européen, voire mondial.

Le nouveau management de Cegid, mis en place après son rachat par des fonds anglo-saxons, a réorganisé la gamme de l'éditeur. « Nous nous sommes restructurés pour être plus performants sur un nombre de métiers que nous avons réduits », explique en substance le nouveau DG, Pascal Houillon.

Les solutions de Cegid sont à présent organisées autour de trois pôles - contre douze précédemment : la comptabilité et les DAF ; les fonctions liées à la distribution (Retail) ; et enfin la paie, la gestion des talents et « tout ce qui touche au DRH de façon plus générale ».

Ce troisième pôle est le plus nouveau pour Cegid.

Technomedia, RITA

L'incursion de l'éditeur dans le pur HCM/SIRH a débuté en décembre 2015 avec le rachat du canadien Technomedia, une solution SaaS de gestion de talents.

A l'époque, Cegid se présentait alors comme « un nouveau groupe leader des RH » avec « une offre SIRH/Paie intégrée unique sur le marché français » (sic). Jean-Michel Aulas, le fondateur de Cegid, avait même présenté la fusion en personne et positionnait devant la presse son entreprise dans la cour des Workday, SAP, Oracle et ADP.

Extrait de la présentation de Cegid lors du rachat de Technomedia

La réalité du terrain était qu'il manquait encore quelques briques à Cegid pour posséder un SIRH complet autour de son offre de gestion de la paie et de sa gamme d'alors YourCegid RH (Place I, Front RH, et Business Place RH alias Y2 RH).

L'histoire l'a montré par la suite avec le rachat d'une autre entreprise canadienne, RITA en octobre 2017.

RITA se décrit comme un guichet centralisé pour la gestion des activités de sourcing de recrutement. En clair, l'outil permet de diffuser des offres d'emplois sur 2 000 sites en Europe et en Amérique du Nord, de tracer la provenance des candidatures par source et par région, d'évaluer la performance des sources en temps réel, et d'avoir une vue d’ensemble sur les investissements effectués.

Pas de témoignage client dans les RH au Cegid Connections 2018

Cegid n'est donc pas totalement nouveau dans la gestion des RH. Mais signe étrange, sur la scène du Cegid Connections 2018 - son premier évènement tous produits et métiers confondus - aucun client n'est venu parler des offres de Talent Management / SIRH alors que tous les autres segments ont eu leur témoin (Moncler pour les offres Retail, la Banque Postale pour les offres de gestions financières, Mazard pour les offres experts comptables).

Seul un court film promotionnel sur les outils maison de recrutement, de onboarding, de gestion de la rémunération et des talents a laissé entrapercevoir deux noms : le groupe d'affichage Exterion Media (concurrent de JC Decaux), et l'hypermarché E.Leclerc Saint Medard en Jammes.

Une offre de SIRH en gestion

La réponse à la question de l'absence de témoin a été donnée quelques instants plus tard, en creux, par André Brunetière, Directeur des Produits et de la R&D de Cegid. « Nous avons lancé notre projet Core HR pour aller encore plus loin [NDR : dans le HCM] », annonce-t-il.

En clair, l'offre RH interne existe mais elle est encore en gestation. « Le préalable [NDR : à sa sortie] est de disposer d'un SIRH simple, fiable et rapide à déployer », continue André Brunetière avant de lancer au public : « Nous vous donnons rendez-vous en 2019 ! ».

L'arrivée d'un vrai Core RH Cegid pour l'année prochaine est certainement l'annonce stratégique la plus importante de ce premier évènement clients.

« En France, dans tout ce qui tourne autour des ERP financiers et du Talent Management, nous pensons qu'il y a une vraie place à aller prendre », renchérit Pascal Houillon dans un échange avec la presse spécialisée. « Le marché est en pleine recomposition. Nous avons la capacité de créer un leader européen voire mondial ».

Une concurrence déjà très forte

L'ambition est forte. Mais la concurrence aussi.

Le français TalentSoft s'est étendu de la gestion des talents au Core RH. Un autre français, Talentia vient de se diversifier de la gestion financière en sortant lui aussi un Core RH en avril. Toujours dans les acteurs locaux, Meta4 propose également ce type d'outils depuis plusieurs années.

Du côté des géants mondiaux, SAP a bien avancé dans son chantier d'unification de ses offres autour de SuccessFactor (et de S/4HANA). L'outsider de plus en plus leader Workday enchaîne les gros contrats (ClubMed ou l'Airbus des missiles MDBA), en toute discrétion, et s'impose doucement mais sûrement en France. Cornerstone On Demand a déjà bien entamé son implantation internationale.

Sans oublier les solutions orientées paies qui possèdent une brique de gestion RH (comme Cegedim SRH), les ESN devenues éditrices par la force des choses (Sopra HR Software) ou les acteurs « cousins » de Cegid mais déjà bien implantés dans les RH comme Sage.

Développement interne ou rachat : deux options ouvertes

Le Core RH de Cegid sera-t-il développé en interne ? Peut-être, mais pas forcément. Cegid ne cache en effet pas sa volonté d'utiliser sa nouvelle puissance financière pour réaliser des rachats et aller plus vite dans son développement.

« Nous devrons faire des acquisitions pour croitre à l'international et aussi pour élargir plus rapidement notre portefeuille, soit en produits soit en technologies, parce que le "time to market" est vraiment important », admet sans détour Pascal Houillon. Les paris sont ouverts sur un racheté éventuel.

A lire sur le sujet du HCM/SIRH/Gestion des Talents :

SIRH : un système qui se modernise

Gestion des talents : bien choisir sa solution

 

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close