Cet article fait partie de notre guide: Comment passer à la gestion unifiée des terminaux

Workspace One : VMware veut simplifier l’administration de Windows 10

L’éditeur a profité de sa grand messe annuelle pour annoncer de nouvelles fonctionnalités d’administration pour les postes de travail. Au passage, AirLift devient enfin disponible pour tous.

L’administration des environnements de travail est au cœur des préoccupations de VMware pour cette édition 2018 de sa grand messe VMworld. L’éditeur a ainsi annoncé de nouvelles capacités de gestion des correctifs, des mises à jour système ou encore de la sécurité pour sa solution de gestion unifiée des terminaux (UEM, « unified endpoint management »), Workspace One. Au menu notamment, la possibilité de mettre à profit des données sur les vulnérabilités et la disponibilité générale d’AirLift, la solution de co-administration de VMware permettant à Workspace One UEM de co-exister avec SCCM sur Windows 10.

C’est Workspace One Intelligence qui doit permettre de tirer profit des données sur les vulnérabilités pour aider à identifier les machines à risque au sein d’un parc. Mais ce service doit également aider les administrateurs à garder le contrôle de leurs objets de stratégies de groupe (GPO) liés à SCCM (System Center Configuration Manager) lors de la migration vers Workspace One.

Tout cela s’ajoute aux améliorations incrémentales apportées par VMware à son outil d’UEM au cours des derniers mois.
En mai dernier, la version 9.4 a ainsi vu s’effacer la marque AirWatch qui a fourni le socle initial, ainsi que l’installation silencieuse des applications Android publiques, le support de nouveaux réglages pour les profils macOS, ou encore de nouvelles règles de prévention des fuites de données pour Office 365.

La mise à jour de juin visait la simplification de la gestion des licences pour les systèmes Apple, l’amélioration de la distribution des applications Android internes, ou encore la simplification du déploiement de l’agent Workspace one pour Windows 10.

La mise à jour de début août faisait quant à elle la part belle à l’administration des terminaux Android et Knox, mais également Chrome OS, ou encore iOS et macOS. Sans oublier une nouvelle commande de redémarrage à distance pour Windows 10 et l’accès à une vue consolidée des mises à jour OEM.  

Mais VMware a également profité de l’occasion pour souligner la manière dont son offre s’intègre dans une approche sans confiance de la sécurité, où le niveau d’autorisation d’accès à une ressource est ajusté en fonction de l’utilisateur, mais également de la posture de sécurité de son terminal, notamment. Et cela sans surprise avec son partenaire Okta. VMworld a également été l’occasion d’une démonstration de prévention de fuite de données vers le cloud avec Netskope. L’occasion d’annoncer l’arrivée de quatre nouveaux spécialistes de la sécurité dans l’écosystème Workspace One Trust Network : Check Point, Palo Alto Networks, Trend Micro, et Zscaler.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close