Sergey Nivens - Fotolia

Workspace One : VMware concrétise les promesses de l’été dernier

Plusieurs produits dévoilés à l’occasion de la dernière édition de VMworld sont désormais disponibles, à commencer par Workspace One Intelligence ou encore AirLift, pour la co-administration.

VMware vient de concrétiser plusieurs annonces réalisées lors de l’édition 2017 de sa grand messe VMworld. Et la première d’entre elle n’est autre que Workspace One Intelligence. Ce dernier doit assurer la collecte et l’analyse de données provenant des terminaux, des applications et des utilisateurs d’un déploiement Workspace One, pour y réagir de manière automatisée. Et cela concerne en particulier la sécurité, comme chez Citrix, ainsi que les performances applicatives.

Par exemple, en cas d’attaque de rançongiciel, Workspace One Intelligence doit pouvoir automatiquement identifier et isoler, en quarantaine, une machine compromise. Ou si une mise à jour d’application provoque des problèmes d’expérience utilisateur, ceux-ci doivent pouvoir être détectés et notifiés aux développeurs, en parallèle à un retour automatique à la version précédente.

Workspace One Intelligence intègre des briques technologiques développées chez Apteligent, un spécialiste de l’analyse et de la supervision applicative racheté par VMware en mai 2017.

Mais Workspace One Intelligence apporte aussi unité aux composantes de Workspace One : virtualisation de postes de travail et d’applications, gestion de la mobilité d’entreprise (EMM), administration de l’environnement utilisateur, partage de fichiers, et gestion des identités. Les données issues de tous ces produits seront consolidées et analysées, et cette intégration doit notamment simplifier la gestion des utilisateurs et des applications au travers de plateformes multiples.

D’ailleurs, la plateforme doit aussi trouver des corrélations et fournir des recommandations. Les tableaux de bord se veulent très visuels et s’intègrent avec Slack ou encore ServiceNow.

Parallèlement,VMware vient d’annoncer Workspace One Trust Network, une initiative comparable à l’Airwatch Mobile Security Alliance, et qui vise à réunir des tiers spécialistes de la sécurité autour d’interfaces d’intégration dédiées, permettant non seulement la collecte d’informations ponctuelles, mais également historiques. Pour l’heure, cela concerne notamment Carbon Black, Cylance, McAfee, Symantec, ou encore Netskope.

VMware rend également disponible AirLift, sa solution de co-administration. Grâce à elle, Workspace One UEM peut co-exister avec SCCM (dans n’importe quelle version) sur Windows 10 1607, 1703, 1709 et 1803 – alors que Microsoft Intune nécessite au moins Windows 10 1709 et SCCM 1710.

Enfin, le client natif de Workspace One pour macOS est désormais disponible et supporte le projet Munki pour l’administration des applications.

Avec Jack Madden.

Pour approfondir sur Virtualisation du poste de travail

- ANNONCES GOOGLE

Close