VMware entend doter VSAN de capacités de snapshot et de réplication natives

Lors de VMworld, VMware a dévoilé une mise à jour mineure de sa solution logicielle de stockage hyperconvergé, vSAN 6.7 update 1, et a également annoncé l'ouverture de la bêta privée d'une future mouture de vSAN apportant le support des snapshots, de services de fichiers NFS et une intégration renforcée avec Kubernetes.

A l’occasion de VMworld 2018 à Las Vegas, VMware a présenté les nouvelles fonctions de la version 6.7 update 1 de sa solution de stockage hyperconvergée vSAN et en a aussi dit un peu plus sur les évolutions à venir du logiciel.

L’objectif est d’en faire une solution de stockage capable de concurrencer des offres HCI (« Hyper-Converged Infrastructure ») plus sophistiquées et dotées de fonctionnalités de stockage plus riches, comme les plates-formes de Nutanix ou de Cisco.

Contrairement à ces derniers, VMware a fait l’erreur lors du développement initial de vSAN de ne pas opter pour un vrai système de fichier distribué pour son logiciel. Cette « erreur » a été aggravée par le fait que VMware se soit appuyé sur vSphere pour la plupart des services de protection de données de sa solution HCI.

Résultat, vSAN n’a à ce stade ni la richesse fonctionnelle ni la souplesse des solutions concurrentes et il n’intègre pas ses propres mécanismes de snapshot ou de réplication. Il souffre aussi de certaines rigidités en matière de déploiement et d’extension de capacité.

Lors d’un atelier sur l’évolution de vSAN, Murari Srinivasan, le vice-président en charge de l’ingénierie des produits de stockage et de disponibilité de VMware a expliqué que l’éditeur entendait résoudre ces problèmes, pour répondre à la demande de ses clients. L’objectif, explique Srinivasan est de faire de vSAN une composante essentielle au service des stratégies de déploiement multicloud des entreprises.

La vision de VMware pour l'avenir de vSAN

vSAN est actuellement au cœur de la stratégie hyperconvergée de VMware et motorise les appliances HCI Dell EMC VxRail ainsi qu’une kyrielle de « Ready Nodes » chez la plupart des grands constructeurs du marché. Selon VMware, le logiciel est déjà utilisé par plus de 15 000 clients.

Une mise à jour mineure dévoilée lors de VMworld 2018

Lors de VMworld, VMware a annoncé vSAN 6.7 update 1, une mise à jour mineure qui apporte plusieurs améliorations, dont un outil de création rapide de cluster (qui inventorie les capacités des équipements du cluster, vérifie leur conformité et se charge de l’ensemble de la configuration de vSAN sur un cluster).

L’éditeur a aussi doté vSAN de capacités de mise à jour automatique des micrologiciels (« firmware ») des cartes I/O des serveurs et de fonctions de reporting sur l’historique d’utilisation des capacités.

Enfin, pour les entreprises utilisatrices de l’offre VMware Cloud on AWS, l’éditeur a doté vSAN de la capacité de consommer des volumes EBS afin d’étendre sa capacité de stockage sans avoir à provisionner des nœuds additionnels. VMware n’a toutefois pas indiqué quel impact le choix d’EBS aurait sur les performances (les nœuds VMware Cloud on AWS utilisent par défaut des SSD NVMe bien plus performants que les volumes EBS).

Une version bêta privée incluant les snapshots, le support de NFS et de Kubernetes

Lors de sa session sur vSAN, Srinivasan a aussi annoncé l’arrivée d’une version bêta privée de vSAN, qui apportera trois fonctions très attendues des clients : les snapshots, les services de fichiers et le support des conteneurs. Aucune date de disponibilité pour la version finale du logiciel n’a toutefois été précisée. L’inscription à la nouvelle bêta privée de vSAN est disponible via le site dédié : http://www.vmware.com/go/vsan-beta.

La première nouveauté de cette récente bêta est un service de protection de données à base de snapshot.Aujourd’hui les utilisateurs de vSAN doivent s’appuyer sur l’API VADP de vSphere pour la protection de données. En intégrant directement des fonctions de snapshot à haute performance dans vSAN, VMware offre une réponse partielle à leurs demandes.

Dans un premier temps, en effet, la réplication des snapshots continuera à être dépendante de vSphere Replication. Mais à terme, VMware promet des capacités intégrées de réplication des snapshots pour vSAN. Ces dernières permettront selon l’éditeur de répliquer vers un stockage secondaire vSAN ou vers un service de stockage objet dans le cloud avec un RPO (« Recovery Point Objective ») de l’ordre de 5 minutes.

La seconde fonction est un service de partage de fichier NFS (VMware n’a pas précisé s’il supporterait à terme SMB) avec une gestion d’espace de nommage unifiée. Ce dernier point permettra à des entreprises utilisant vSAN pour des déploiements hybrides d’opérer un service de fichiers distribué entre cloud et « on-premises ». A terme, ce support des services de fichiers devrait être complété par l'intégration de capacités natives de stockage objet compatibles S3.

Enfin, la dernière nouveauté de la bêta est un nouveau plan de contrôle pour l’intégration avec Kubernetes qui facilitera le provisioning et l'allocation de ressources de stockage aux applications cloud modernes.

Notons pour terminer, que VMware a aussi annoncé son intention d'enrichir vSAN de fonctions avancées de gestion de données. En cela, VMware imite Nutanix, mais également un acteur du stockage comme NetApp qui a fait de la gestion de données multicloud la pierre angulaire de sa stratégie de stockage. A terme, l'objectif de l'éditeur semble être de vouloir faire de vSAN la tour de contrôle permettant aux entreprises de piloter leurs données dans les environnements gérés par vSAN que ce soit dans le datacenter, dans des sites distants (« edge ») ou dans le cloud.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close